webleads-tracker

Psycho, Social, Bien-être

Se former à la sophrologie caycédienne pour accompagner la préparation aux examens

Se former à la sophrologie caycédienne pour accompagner la préparation aux examens

Les Ecoles de Sophrologie caycédienne de Lyon, de Clermont-Ferrand et de Marseille / Toulon forment chaque année des professionnels en mesure de répondre efficacement aux attentes des élèves, des étudiants et des adultes confrontés au passage d’un examen et de les accompagner à développer une attitude positive face à leurs difficultés.


Peur de l’échec, perte de confiance en soi, doute sur ses capacités intellectuelles, angoisse, mal de ventre, l’approche d’un examen provoque souvent du stress chez l’adolescent et l’adulte. Par des méthodes simples et efficaces, la sophrologie caycédienne permet aux personnes de se présenter de façon plus apaisée et sereine aux examens. Patricia BROWNE, directrice des Ecoles de Sophrologie caycédienne de Lyon, Clermont-Ferrand et Marseille / Toulon, répond à quelques questions sur la place, le rôle et l’efficacité de la sophrologie caycédienne dans le cadre de la préparation aux examens.

Le stress lié au passage d’un examen préoccupe et mobilise beaucoup de tensions, de doutes voire d’angoisses. Que propose la sophrologie caycédienne ?

La sophrologie caycédienne obtient d’excellents résultats lorsqu’il s’agit d’optimiser le processus d’apprentissage, de favoriser la concentration, d’évacuer les pensées dites négatives et, de façon générale, de diminuer le stress. Elle permet à l’élève, à l’étudiant ou à l’adulte de développer des stratégies favorisant l’installation en eux d’une plus grande confiance et estime de soi. Ils se placent ainsi dans les meilleures conditions possibles pour réussir un examen ou passer un entretien. Sans oublier que la sophrologie caycédienne est en mesure de répondre aux besoins et attentes des jeunes et des adultes dans leur questionnement, cheminement et connaissance d’eux-mêmes.

Sur quoi repose la sophrologie caycédienne ?

Considérer la sophrologie comme seulement une pratique de relaxation est réducteur. Dans le cas de la préparation des personnes à passer leur examen dans les meilleures dispositions intérieures, il s’agit d’améliorer les capacités respiratoires, de réguler les émotions, de lever la pression associée à l’événement à venir, d’activer la concentration et de développer une attitude positive face à la difficulté.

De très nombreux outils et supports sont à la disposition du sophrologue caycédien pour accompagner la personne à atteindre son objectif. D’ailleurs chaque personne bénéficie d’un protocole personnalisé. Mais au-delà de la spécificité et de la qualité des techniques adaptées à ce public, la sophrologie favorise un entraînement plus global du corps et de l’esprit. La dimension de l’accompagnement développée par le sophrologue devient alors essentielle. Je suis très attentive tout au long de la formation proposée dans nos écoles à l’intégration de cette double compétence : la méthode et la posture d’accompagnement.

Comment se déroule une séance ?

En premier lieu, le sophrologue écoute le besoin de la personne et la nature de sa demande. Il vérifie si la sophrologie peut répondre à cette attente. Ensuite, un ou plusieurs exercices sont proposés afin que le client les expérimente. Ceux-ci sont enregistrés pour qu’il puisse continuer la pratique à son domicile. Il s’agit bien d’un entraînement progressif car à chaque séance la pratique proposée est adaptée selon l’avancée de la personne accompagnée et de l’évolution de son intégration. Lorsqu’il s’agit d’une séance en groupe, un programme spécifique est proposé avec des techniques qui correspondent, par exemple, à la préparation aux examens.

D’où vient la sophrologie caycédienne ?

Le Dr Alfonso Caycedo, neuropsychiatre espagnol, crée cette méthode en 1960. La sophrologie caycédienne n’est pas une branche de la sophrologie mais bien la sophrologie originelle. Elle vise à développer une meilleure qualité de vie à chacun, optimiser ses ressources, ses capacités, ses talents mais aussi de porter dans son quotidien aussi loin que possible ses valeurs personnelles. La sophrologie caycédienne participe au développement d’une nouvelle conscience de soi et favorise peu à peu une transformation positive de son vécu.

Se former à la sophrologie authentique…

Devenir un(e)sophrologue caycédien(ne) c’est en premier lieu veiller à qualifier sa formation. De nombreux enseignements à la sophrologie se sont développés ces dernières années et, parfois, de façon aléatoire. Le terme de sophrologue étant devenu générique, se tourner vers une école reconnue par Sofrocay -Académie Internationale de Sophrologie Caycédienne- est le gage d’un enseignement de qualité qui assure l’authenticité de la méthode.



Un publi-rédactionnel du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !