webleads-tracker

Commerce et Distribution

Seconde édition du salon de la vente directe au Breuil-sur-Couze le 10 avril 2016

Seconde édition du salon de la vente directe au Breuil-sur-Couze le 10 avril 2016

Souvent décriée, la vente directe offre pourtant un complément de revenus à plus de 600 000 personnes en France. Solen Raveneau a choisi d’en faire son métier et souhaite faire découvrir cet univers à tous. Dans cet optique, un salon de la vente directe se tiendra le 10 avril, de 9h à 19h, à la salle polyvalente du Breuil-sur-Couze.


Des effectifs multipliés par 6 en 15 ans

En forte croissance depuis de nombreuses années, le secteur de la vente directe en France pèse 4 milliards d’euros. Tous les domaines de consommation sont représentés : bien-être, cosmétiques, textile ou encore décoration. Plébiscité par les consommateurs qui apprécient ce mode de distribution, ce secteur a multiplié ses effectifs par 6 en 15 ans pour atteindre 624 600 emplois en 2014. De plus en plus de personnes sans emplois ou ayant besoin d’un complément de revenu, se lancent chaque année. C’est le cas de Solen Raveneau. Ex-ambassadrice Avon, elle a choisi de rebondir à la fermeture de la filiale française et distribue désormais les produits Carasaga (bijoux), Partilyte (bougies et décoration) et Younique (cosmétiques).

16 stands avec dégustations et démonstrations sur place

Elle est l’initiatrice du premier salon de la vente directe au Breuil-sur-Couze. « J’ai créé ce salon l’année dernière, en 2015, afin de faire connaitre mon métier. Je voulais démontrer qu’il existe une autre façon de travailler en milieu semi rural. Et  aussi, qu’il est possible d’acheter près de chez soi toutes sortes de produits sans couper le contact humain. » Le salon compte 16 stands, accessibles au grand public, sans interruption. L’occasion de découvrir l’univers des marques Fan By Assia, Astheya, MissToysy, Forever living product, Guy Demarle, Oïka Oïka, Elora ou encore Partylite, Carasaga, Younique et Allande. Unique salon de ce type dans le bassin minier, cet événement sera l’occasion d’assister à de nombreuses démonstrations et dégustations. « J’ai choisi Le Breuil-sur-Couze pour le très bon contact que j’ai avec les habitants, mais aussi car je souhaite dynamiser le secteur de la vente à domicile dans la périphérie de mon domicile. »

*Sources : Fédération de la Vente Directe (FVD) et CREDOC.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !