webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Édition Puy de dôme

Banque, Assurance, Prévoyance

Séisme au sein du Crédit Mutuel Arkéa !

Séisme au sein du Crédit Mutuel Arkéa !

Le conseil d’administration du Crédit Mutuel Massif Central, avec à sa tête Frédéric Ranchon son tout nouveau Président, a décidé de quitter Arkea et de s’allier avec le groupe bancaire ‘rival’ : CM11-CIC. Le conseil d’administration a également décidé la révocation de Morgan Marzin, directeur général du CMMC.


Les collaborateurs d’Arkéa ont appris la nouvelle dans un email signé de Jean-Pierre Denis, président du Crédit Mutuel Arkéa : Frédéric Ranchon, nouveau président du Crédit Mutuel Massif Central (CMMC) et le conseil d’administration de la banque ont décidé l’intégration de sa fédération au sein du CM11-CIC, au 1er janvier 2019.

Le CM11-CIC est l’opposant d’Arkéa et il s’agit certainement d’un coup très dur pour le groupe basé à Brest dans le conflit fratricide qui l’oppose au CM11.

Basé à Strasbourg le groupe CM11-CIC est un groupe bancaire dominant au sein du groupe Crédit mutuel composé de la banque fédérative du Crédit mutuel (BFCM), de toutes ses filiales et de l’ensemble des caisses qui la composent notamment le Crédit mutuel Centre Est Europe.

 


Dans un communiqué, le Crédit Mutuel Massif Central (CMMC) annonce également la révocation de Morgan Marzin, directeur général du CMMC et la nomination de Jean-Pierre Babel, au poste de Délégué général du CMCC avec pour mission « Mener à bien la convergence vers le groupe CM11-CIC au 1er janvier 2019 ».
Jean-Pierre Babel est l’actuel Directeur général au sein de la Caisse Régionale de Crédit Mutuel du Centre.

A ce jour, le CMMC faisant partie des trois fédérations du Crédit Mutuel Arkéa aux côtés du Crédit Mutuel de Bretagne et le Crédit Mutuel du Sud-Ouest.

Frédéric Ranchon déclare  « Cette décision des conseils a été prise dans le but de préserver les intérêts de nos sociétaires, collaborateurs et d’ouvrir une nouvelle phase de développement pour notre fédération. (…) Je sens que, dans ce cadre, le respect de l’emploi sur nos territoires et le développement de nos caisses locales seront mieux assurés. »

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !