webleads-tracker

Industrie

Top Clean Packaging Group : Dirigée par un autodidacte, une entreprise thiernoise bien implantée en Asie !

Top Clean Packaging Group : Dirigée par un autodidacte, une entreprise thiernoise bien implantée en Asie !

Spécialisée dans une offre multi-technologique à destination principalement du secteur médical, la société Top Clean Packaging possède une longue histoire faite de multiples rebondissements. Depuis 1927, au gré des changements de marchés et de générations, la société a toujours su s’adapter aux défis de son époque. Aujourd’hui, avec un bureau en Chine, un en Inde et des projets pour le continent américain, la priorité est donnée au déploiement à l’international.


François Berry a de qui tenir. En 1927, son grand-oncle quitte Thiers et s’expatrie en Chine après avoir répondu à une petite annonce pour un poste de fraiseur. Il devient directeur de Pathé Marconi Chine puis de Pathé Marconi à Calcutta où il dirige une usine de 600 ouvriers. Une version asiatique de l’oncle des Amériques, en somme. Autodidacte, François Berry arrête ses études en classe de 1re car comme il le dit lui-même : « Il y avait des programmes à l’école qui me déplaisaient fortement. J’avais choisi une filière économique et apprendre le taux de mortalité du Gabon alors que je ne savais même pas faire un chèque, ça ne m’a pas beaucoup accroché. » Après de multiples petits boulots dans diverses coutelleries et imprimeries, il embarque femme et enfants pour un périple en side-car à travers 25 pays. « C’était une manière de découvrir le monde par le biais de la moto plutôt que derrière son poste de télévision. Cela donne une idée de ce qui se passe ailleurs. »

En 1993, François Berry reprend les rênes de l’entreprise fondée par son arrière-grand-père en 1927 à Thiers, les établissements Chevalerias, spécialisés à l’époque dans la production d’étuis pour rasoirs à main. En 1950, l’entreprise s’ouvre sur les marchés de l’alimentaire puis de l’armement. 1973 voit la création de Cartolux Thiers qui travaille de plus en plus dans le domaine de la coutellerie. A la fin des années 1970, une nouvelle usine de 2 300 m2 est construite à Peschadoires avant de voir arriver, en 1982, la création du département thermoformage qui est ajoutée à l’activité cartonnage. Les années 1990 sont marquées par l’ouverture sur le marché médical et, pour l’occasion, une première salle blanche ISO 7 est créée ainsi qu’un atelier de sérigraphie climatisé hors poussière. Le déploiement à l’international intervient à l’aube des années 2000 avec la création du groupe Top Clean Packaging qui propose une offre multi-technologique.

Nous nous en sommes toujours sortis grâce à la technologie

« Nous sommes très techniques dans la famille et nous avons toujours développé des technologies que d’autres ne voulaient pas faire. Nous avons fait de l’emboutissage pour l’armée, de la sérigraphie et des casques. Nous avons eu des hauts et des bas, mais nous nous en sommes toujours sortis grâce à la technologie. » Une douzaine de personnes travaillent dans le bureau de recherche et développement de Top Clean Packaging. Les différentes activités de l’entreprise sont : le thermoformage, l’injection plastique et de silicone, le recyclage, l’extrusion plastique et la fabrique d’outillage. L’entreprise travaille beaucoup pour le secteur médical en fabricant, par exemple, des anneaux gastriques.

La moitié du chiffre d’affaires de 32 millions d’euros est constitué par l’export en Chine et cela s’accentue puisque l’entreprise se développe actuellement en Inde. « L’innovation et l’internationalisation sont les deux mamelles de notre métier. », précise François Berry. Le groupe Top Clean Packaging compte 300 salariés dont une soixantaine en Chine où est fabriquée 10 % de la production. Parmi ses projets, le groupe aimerait aussi se développer sur le marché américain : « Nous aimerions avoir une présence sur ce marché, toujours pour accompagner les grands groupes de la pharmacie sur ce continent. Mais nous avons de la concurrence là-bas dans notre secteur, dont un acteur du Texas qui est d’ailleurs venu s’installer lui-même en Europe et qui mène d’intenses actions de lobbying. Nous avons bien 7 ou 8 sociétés concurrentes mais qui ne sont pas au même niveau que nous car nous sommes les plus techniques et les plus en adéquation avec le milieu médical pour lequel nous travaillons. » Afin de se préserver des marges de manœuvre et de progression, Top Clean Packaging s’attache toujours à décrocher de nouveaux marchés et travaille aussi pour le hors médical et notamment le secteur du luxe. Une stratégie payante. François Berry a été élu lauréat des autodidactes en 2011, une distinction décernée par le Harvard Business School Club de France.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !