webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Édition Puy de dôme

Services et Équipements aux Entreprises

Trois laboratoires de recherche universitaires clermontois et le groupe Michelin créent FactoLab, un laboratoire commun de R&D

Trois laboratoires de recherche universitaires clermontois et le groupe Michelin créent FactoLab, un laboratoire commun de R&D

L’Institut Pascal, le Lapsco et le Limos s’associent au groupe Michelin pour créer FactoLab, un laboratoire public-privé dédié à l’industrie du futur.


Une collaboration entre l’humain et les robots

FactoLab met en œuvre un programme de recherche et développement à moyen et long terme sur la coopération homme-machine, notamment dans les domaines des nouvelles technologies numériques et de la cobotique (la collaboration entre humains et robots). L’objectif est de développer des robots collaboratifs et des dispositifs connectés au service des opérateurs de production, afin d’éliminer une partie des tâches physiquement pénibles ou génératrices de stress et d’améliorer, ainsi, le confort de travail. Ce programme permettra de prolonger et d’amplifier les premières expérimentations en cours sur les sites de Cholet en France et de Valladolid en Espagne, dont les premiers résultats se sont révélés positifs.

FactoLab est gouverné par un comité d’orientation, qui approuve le programme des travaux de recherche et supervise leur réalisation. Il est composé de six membres, trois représentants de la recherche académique et trois représentants du groupe Michelin. La direction opérationnelle de FactoLab est assurée par Michel Dhome, directeur de recherche au CNRS et directeur du LabEx IMobS3 et Colin-Yann Jacquin, responsable des partenariats de R&D chez Michelin. Initié avec les acteurs du LabEx IMobS3, le laboratoire commun est contractualisé par le CNRS, l’Université Clermont Auvergne et l’école d’ingénieurs SIGMA Clermont.

Amplifier la vitesse d’innovation

Pour les laboratoires publics partenaires, FactoLab permet d’enrichir les coopérations en bénéficiant d’un cadre applicatif stratégique et de l’adossement à un groupe à visibilité internationale.

Pour le groupe Michelin, la création de FactoLab ouvre la possibilité de travailler avec les meilleurs chercheurs de la région Auvergne-Rhône-Alpes dans des domaines tels que les sciences cognitives. Il s’inscrit dans une stratégie partenariale très active développée depuis plusieurs années pour amplifier la puissance et la vitesse d’innovation du Groupe.



Communiqué de presse du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !