webleads-tracker

Industrie

Un management totalement décloisonné au sein du groupe industriel Agiliteam

Un management totalement décloisonné au sein du groupe industriel Agiliteam

Le groupe Agiliteam est un petit groupe familial, présidé par Nathalie Candalot. Il est composé actuellement de deux entreprises de mécanique de précision, spécialisées dans les secteurs de l’aéronautique, du médical et de la défense, sur de la sous-traitance de pièces mécaniques complexes. Le groupe place ses salariés au centre de sa stratégie, via des modèles de management innovants centrés sur l’implication et la bonne humeur.


Des challenges d’équipe pour s’impliquer pleinement

La mécanique de précision est un secteur ancien, mais qui se développe chaque jour grâce aux innovations technologiques. Pour se réinventer, le groupe Agiliteam se tourne vers de nouveaux systèmes de management. « Nous sommes dans des modes organisationnels innovants, décloisonnés » indique Nathalie Candalot, présidente du groupe. « Le travail collaboratif tient une place très importante au sein de notre entreprise, pour que chacun puisse s’épanouir dans ce système. » Ainsi, deux modèles sont mis en place au sein du groupe Agiliteam : l’intervention d’experts du management et des rapports d’activités réguliers.

« Les experts interviennent régulièrement auprès de nos équipes, pour nous suggérer de nouveaux modes de management, en fonction de nos besoins et de nos attentes. » Cela passe, entre autres, par des challenges d’équipes visant à améliorer les performances industrielles et le développement économique de l’entreprise. « Chaque problème rencontré est ainsi pris en charge directement par les personnes concernées. Des petits groupes travaillent donc quotidiennement à relever le challenge. » Des réunions hebdomadaires et mensuelles viennent appuyer ces initiatives, pour informer l’ensemble des collaborateurs et ainsi bien faire fonctionner l’ensemble. « Nous mesurons également la satisfaction de nos collaborateurs avec le nombre de sourires dans l’entreprise, entre autres. Tout cela est affiché dans des écrans dynamiques en temps réel. »

De nouvelles implantation en France

Plaçant le bien-être au centre des préoccupations du groupe Agiliteam, Nathalie Candalot souhaite que l’entreprise « reste à taille humaine » pour un « épanouissement plus important des collaborateurs. » Ainsi, chaque unité industrielle accueille de 30 à 40 personnes, réparties sur le territoire national. « Cela fonctionne très bien. Nous constatons une meilleure efficacité au travail et une meilleure implication de nos salariés. » Ce mode de management a été testé sur deux unités du groupe Agiliteam, dont les résultants sont « encourageants. »

Le groupe Agiliteam poursuit son développement sur le territoire national, avec l’ambition d’ajouter de nouvelles unités, en Rhône-Alpes et en région parisienne dans les prochaines années.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !