webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Édition Puy de dôme

Psycho, Social, Bien-être

Une cure spécifique « Algodystrophie » à Bourbon-l’Archambault

Une cure spécifique « Algodystrophie » à Bourbon-l’Archambault

Les Thermes de Bourbon-l’Archambault proposent pour la saison 2017 une nouvelle cure « Algodystrophie », par le biais d’un module complémentaire à la cure de 18 jours, dont l’objectif est de lutter contre les douleurs et de réduire les troubles articulaires, liés à cette maladie osseuse très pénalisante.


Une maladie rare mais douloureuse

L’algodystrophie se caractérise par l’apparition de douleurs associées à des problèmes de vasomotricité (incapacité de l’organisme à réguler la fermeture des artères, des veines et des vaisseaux lymphatiques).

Cette maladie touche les deux sexes et tous les âges de la vie, y compris chez l’enfant et l’adolescent.

Au cours de l’algodystrophie, la douleur est particulièrement handicapante, et entraîne chez presque tous les malades un retentissement psychologique.

Les objectifs d’une cure spécifique

Depuis cette saison, les Thermes de Bourbon-l’Archambault proposent aux personnes touchés par cette maladie de bénéficier des effets sédatifs et décontracturants de leur eau thermale, alliée aux compétences d’une équipe de spécialistes pour les prendre en charge de manière globale.

Le premier objectif de cette cure est de lutter contre la douleur et l’œdème en phase « chaude », grâce à des soins sédatifs, bains ou douches à faible pression, étuves de vapeur, pressothérapie… Elle va permettre d’obtenir des résultats de diminution de l’œdème en prenant en compte la règle de l’indolence. En phase froide, elle présente l’intérêt de lutter contre l’atrophie. Enfin, avantage appréciable, elle va améliorer l’état psychique et diminuer le stress.

Un module additionnel à la cure thermale classique

Ce module spécifique « Algodystrophie » est disponible en complément des soins thermaux et de kinésithérapie d’une cure rhumatologie traditionnelle (prise en charge). Il comprend 18 soins (non pris en charge) les après-midi, avec au programme des séances de bains thermaux hydromassants, des séances de sophrologie et de relaxation, une conférence médicale liée à la maladie et 9 soins spécifiques au choix sur mesure, en fonction de la phase d’évolution de la maladie.

Un calendrier précis de séjours

À Bourbon-l’Archambault, ce programme complémentaire correspond à un calendrier défini, avec deux possibilités de séjours en 2017 : du 29 mai au 17 juin ou du 24 juillet au 12 août.

L’établissement thermal a également pensé à ceux qui ne peuvent se libérer 3 semaines en créant un module de 6 soins adaptés à l’algodystrophie, l’Algo Pass, à faire au gré de la saison, selon les besoins.

Plus d’informations au 04 70 67 07 88 ou sur www.chainethermale.fr.

Crédit photo : Marielsa Niels – Auvergne Thermale



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !