webleads-tracker

Agri, agro, véto, pêche

Villeurbanne : l’innauguration d’une ferme urbaine d’intérieur le 21 octobre 2016

Villeurbanne : l’innauguration d’une ferme urbaine d’intérieur le 21 octobre 2016

Une nouvelle ferme, en pleine ville et qui produit en grande quantité, le tout avec peu d’énergie dans un esprit de développement durable. Après avoir mener ce projet pendant deux ans avec motivation et conviction, les créateurs du projet de première ferme urbaine s’apprêtent à passer au concret ce vendredi 21 octobre 2016 à 14h45, au campus de la Doua.


Transformer les espaces urbains abandonnés en vraies ressources humaines

Qu’ils soient architectes, urbanistes, financiers, ils croient en l’agriculture technologique comme réponse aux enjeux environnementaux et climatiques à venir. Les membres de l’équipe de Ful (Ferme Urbaine Lyonnaise) mettent au point un modèle de ferme urbaine sur le campus de la Doua.

L’objectif est simple : cultiver en zone urbaine et produire un maximum sur une surface cultivable la plus petite possible. Selon les estimations des co-fondateurs lyonnais Christophe Lachambre et Didier Gaydou, avec un bâtiment de 1 000 m2 et trois étages cultivables, cette ferme pourra produire jusqu’à dix fois plus que sur un champ d’un hectare.

Unique prototype de la région, le projet est le premier en France à garantir une ingénierie 100% française. Tout est cultivé en intérieur, sous climat contrôlé. Les plantes sont cultivées dans les meilleures conditions possibles pour qu’elles puissent produire vite et très bien.

Cultiver propre et consommer peu

Cette nouvelle exploitation agricole n’est en aucun cas une opposition à l’agriculture conventionnelle avec des cultures sous pesticides, mais plutôt une complémentarité, suite à une prise de conscience, encore plus aujourd’hui suite au rachat de Mosanto par Bayer.

Des plantes oubliées ou difficilement cultivables en France pourront par exemple être de nouveau cultivées. Ici, l’eau de pluie est recyclée et nettoyée, l’hygiène est contrôlée de façon à éviter au maximum l’utilisation de pesticides. Les circuits courts sont aussi privilégiés, puisque les récoltes sont destinées à une clientèle urbaine de proximité.

« Avec ce type d’agriculture technologique, nous voulons allier les notions de production et de qualité. Nous avons surtout l’espoir que ce type d’outils permettra de nourrir 9 milliards d’individus dans les années à venir, même dans les zones les plus arides », ajoute M. Audubert, le président du projet, également chargé du développement et de la communication, et urbaniste depuis 20 ans.

Plusieurs industriels seraient intéressés par ce concept de culture nouvelle génération, notamment dans le domaine de la chimie verte.

Plus d’informations sur http://www.fermeful.com

Vendredi 21 octobre 2016, 14h45
Campus de la Doua/INSA lyon
Amphithéâtre B. Lespinasse
Avenue Jean Capelle – 69100  Villeurbanne



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !