webleads-tracker

Industrie

Filière soie : “une industrie vivante, exportatrice, à l’avenir prometteur”

Filière soie : “une industrie vivante, exportatrice, à l’avenir prometteur”

Porté par le luxe, le secteur du textile haut de gamme a survécu aux délocalisations. La filière textile veut d’ailleurs recruter 1 000 personnes d’ici les prochains mois. La filière soie, elle, envisage de créer 150 emplois.


La semaine dernière, plus d’une centaine de professionnels français et étrangers, dont des Chinois et des Italiens, étaient réunis au Palais de la Bourse, dans le centre de Lyon pour l’événement « Silk in Lyon ». C’est dans la ville des Canuts qu’ils sont venus présenter leurs créations tout en faisant découvrir au public l’histoire de la soie et toutes les étapes de sa fabrication. Les curieux ont ainsi pu assister à la fabrication d’un filament par une chenille, s’initier aux fondamentaux sur un métier à tisser, ou encore découvrir la naissance d’un dessin sous les mains d’un créateur…

La filière de la soie veut recruter davantage

« C’est l’occasion de remettre la soie dans la tête des jeunes. C’est une industrie vivante, exportatrice, à l’avenir prometteur. Une filière qui recrute et pour laquelle la formation est un enjeu important. », souligne Xavier Lépingle, président de la fédération Intersoie France.

La filière de la soie a pour projet de recruter plus de 150 personnes dans les mois à venir et 1 000 dans le textile au sens large.

Maud LAURENT



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !