webleads-tracker

Services aux particuliers

SDIS : Les Sapeurs Pompiers à l’honneur sur la Foire de Cournon-Clermont au mois de septembre !

SDIS : Les Sapeurs Pompiers à l’honneur sur la Foire de Cournon-Clermont au mois de septembre !

Lucile Lasveaux, directrice de la communication au SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours) nous parle de la présence des sapeurs pompiers sur la Foire. Comme chaque année les "Soldats du feu" attireront les regards des petits… et des grands. Une occasion unique de rencontre pour parler du métier mais également des valeurs qui mobilisent ces femmes et ces hommes : Action citoyenne et solidarité !


« Notre action consiste essentiellement en la valorisation du métier et de la mission de sapeur pompier. Il est important de bien expliquer le fonctionnement des sapeurs pompiers au grand public. Mais la Foire constitue également une occasion importante de pouvoir communiquer sur la prévention car il ne faut pas oublier que les sapeurs pompiers ont également une fonction importante de prévention. Enfin nous profitons de ce temps fort de rencontre afin de mener une importante action de communication interne car il y a près de 4000 volontaires et 400 professionnels dans le Puy de Dôme. »

La sympathie et l’esprit d’équipe semblent régner au SDIS, c’est un milieu chaleureux où l’on fait réellement partie d’une famille. « Je suis heureuse quand nous réussissons à attirer l’attention de la population en terme de volontariat et notamment lorsque des chefs d’entreprise acceptent de signer une convention pour libérer leurs salariés, également sapeurs pompiers, pour répondre à un appel urgent, par exemple. »

C’est d’ailleurs pourquoi le SDIS a souhaité s’associer au Journal de l’Eco : “Le volontariat se doit d’être compatible avec la vie professionnelle.”

Selon Lucile Lasveaux, les avantages pour un employeur à signer une convention avec les sapeurs-pompiers sont nombreux et l’emportent sur l’obligation de libérer un collaborateur.
« L’employeur dispose de secouristes formés et entraînés au sein même de son entreprise, ce qui n’est pas négligeable dans une usine ou une industrie en cas de départ de feu, par exemple. De plus, les sapeurs pompiers ont une très bonne image dans la société et l’entreprise peut communiquer sur le fait qu’elle participe à une belle action citoyenne, en ayant signé cette convention.
Les sapeurs pompiers sont vus comme des personnes plus humaines, solidaires, altruistes et engagées, ce qui est très positif pour l’image d’une entreprise. L’employeur peut également bénéficier de réduction de prime d’assurance. Les conventions sont règlementées pour ne pas bouleverser les effectifs d’une entreprise par exemple.”

Traditionnellement, la Foire de Clermont-Cournon, avec ses 200 000 visiteurs, permet aux sapeurs-pompiers de présenter et de promouvoir la mission du pompier volontaire. “C’est ouvert à tous et nous avons énormément besoin de volontaires sur le département afin d’assurer des secours dans des délais raisonnables. Il y a encore des personnes qui pensent qu’il faut être un super héros ou une armoire à glace pour être sapeur-pompier, nous souhaitons démontrer que c’est une mission accessible à tous ! ”

La fierté de ce corps originellement masculins est d’avoir su s’ouvrir également aux femmes. « Nous n’avons pas que des hommes sapeurs pompiers et nous tenons à la dire. Cela fait plus de quinze ans que les femmes pratiquent le métier, de la même manière que les hommes » déclare Lucile Lasveaux. En France, les femmes pompiers représentent environ 8% de l’effectif global ; soit un total de 20 300 femmes sapeurs pompiers, dont 14 000 pompiers civils.

Pauline Khamsoukthavong

 

Contact :
Sapeurs Pompiers du Puy de Dôme

Service Départemental d’Incendie et de Secours
Lucile Lasveaux – Directrice Communication
L_lasveaux@sdis63.fr

Voir le plan de la Foire : http://www.foire-de-clermont.com/index.php/visiteurs-foire-clermont-cournon-evenement-septembre/plan-foire-clermont-cournon

 

Voir le dossier spécial Foire du Journal de l’éco :

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !