webleads-tracker

Tourisme, restauration

Delphine Levadoux, « notre objectif : monter l’hôtel en gamme. »

Delphine Levadoux, « notre objectif : monter l’hôtel en gamme. »

Ouvertes depuis fin juin, les extensions du Novotel offrent de nouveaux services aux clients de l’hôtel. Six nouvelles chambres de 30m² pour satisfaire la demande de la clientèle. Delphine Levadoux, directrice de l’hôtel depuis 8 ans, revient sur les changements, leurs coûts et leurs impacts sur la clientèle.


Construit en 1991 par André Cointet, le Novotel du Brézet propose depuis fin juin, six nouvelles chambres exécutives. « Le gros de l’extension concerne l’ouverture de 6 nouvelles chambres de 30m² dîtes « services plus ». Sont inclus dans le prix (160€ – ndlr), un peignoir, le minibar, la machine Nexpresso, et une vue incontournable sur le plateau de Gergovie. Nous souhaitions un grand confort pour ces nouvelles chambres, c’est pourquoi nous proposons des produits d’accueil supplémentaires et de l’équipement digne d’une junior suite (écran 42 pouces…). »

Nouveaux services : une salle de fitness et un espace bien-être

Autre aspect de ce nouveau bâtiment, l’accès direct par ascenseur à la salle de remise en forme. « Ces nouveaux locaux proposent de véritables équipements professionnels avec des appareils de musculation,  deux nouveaux jacuzzis avec luminothérapie et un hammam à l’eucalyptus. Autre point fort, la salle de sport offre une vue incontestable sur le jardin et la piscine de l’hôtel… on n’a pas du tout l’impression d’être en ville ! Le jardin est un aspect que nous souhaitions vivement exploiter ; nous sommes le seul jardin au Brézet ! Cet espace vert propose lui aussi de nouveaux services avec un parcours santé, des agrès, des jeux pour enfants, une table de ping-pong et un grand terrain de pétanque. »

L’extension : un coût et une demande

Delphine Levadoux revient avec franchise sur le coût et les raisons de cette extension. « Les travaux on duré plus de huit mois pour un coût total de 1,8 millions d’euros. Je tiens à préciser que le prix des autres chambres n’a pas augmenté ; tous les clients de l’hôtel ont accès à la nouvelle salle de fitness et à l’espace bien-être, même s’ils n’ont pas opté pour les nouvelles chambres exécutives. Si on veut garder notre part du marché, il faut répondre aux besoins du client. Le client veut être séduit et nous nous devons de lui offrir ce qu’il recherche à travers de nouveaux services ; de nouvelles prestations qui permettent également à l’hôtel de monter en gamme ! Il y a de la concurrence donc il faut tout mettre en œuvre pour séduire (et conserver !) notre clientèle. »

                                                                                                Pauline Vialletel

En savoir plus  :
Novotel Le Brézet

32-34 rue Georges Besse
63000 Clermont-Ferrand
www.novotel.com



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !