webleads-tracker

Banques, assurance, prévoyance

Le Crédit Agricole Centre France s’engage pour la candidature de la Chaîne des Puys – faille de Limagne sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO

Le Crédit Agricole Centre France s’engage pour la candidature de la Chaîne des Puys – faille de Limagne sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO
Marc Deschamps, directeur général du Crédit Agricole Centre France

Pour porter l’inscription de la Chaîne des Puys et de la faille de Limagne au patrimoine mondial de l’UNESCO, le Conseil général du Puy-de-Dôme a souhaité associer les acteurs économiques du territoire. Dans le cadre d’une convention de partenariat, le Crédit Agricole Centre France a apporté sa contribution au projet : du 2 au 17 octobre 2013, la banque des territoires a intégré une bannière « Unesco » sur la page d’accueil de son site Internet.


« En tant que banque des territoires, il paraissait évident que le Crédit Agricole Centre France s’engage auprès du Conseil général du Puy-de-Dôme dans le portage de la candidature de la Chaîne des Puys – faille de Limagne sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce projet, important pour notre région et pour sa renommée, le Crédit Agricole Centre France l’accompagne en le faisant connaître au plus grand nombre, à travers une opération de communication. » lance Marc Deschamps, directeur général du Crédit Agricole Centre France.

Afin de donner une large visibilité à cette candidature, le Crédit Agricole Centre France a fait exception : « Pour la première fois, nous avons ouvert notre site Internet à un partenariat. ». Du 2 au 17 octobre 2013, la première banque de la région a intégré une bannière web sur la page d’accueil de son site. L’opération a récolté plus d’1 260 000 visiteurs dont 880 000 clics sur la bannière. Un sacré coup de pub pour la candidature UNESCO !

Forte de ses 250 agences et près d’un million de clients dans 5 départements (Puy-de-Dôme, Allier, Cantal, Corrèze et Creuse), le Crédit Agricole Centre France met sa notoriété au service du Conseil général du Puy-de-Dôme pour porter ce projet de territoire. « Le lobbying des socioprofessionnels compte beaucoup auprès des experts de l’UNESCO. Deux autres opérations seront peut-être réalisées afin de prolonger cette relation de partenariat et soutenir un projet éminemment important pour l’attractivité du territoire. ».



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !