webleads-tracker

Association et groupements d'entreprises

30 chefs d’entreprises clermontois à la convention des clubs APM à Marseille

30 chefs d’entreprises clermontois à la convention des clubs APM à Marseille

"Renaissance » : Menace ou opportunité" était le thème de la Convention des Clubs Apm organisée à Marseille les 24 et 25 octobre 2013. Parmi les 3000 adhérents, animateurs et experts, 30 dirigeants clermontois se sont retrouvés pour échanger autour d’une thématique d’actualité : "Renaissance. Entreprendre. Nouvelles voies, ou comment profiter des mutations que nous vivons pour continuer à entreprendre ?"


Créée en 1987 par Pierre Bellon, l’Association Progrès du Management (APM) rassemble un réseau de près de 6500 chefs d’entreprise en France et à l’international qui s’engagent à se perfectionner dans le but de faire progresser durablement leur entreprise.
Réseau de 320 clubs dont 22 en Belux, l’Apm se veut indépendante, apolitique et ne se veut pas un réseau d’affaires.

Pour Xavier Ouvrard, Président national des APM «Dans notre monde en constant changement, aux composantes de plus en plus complexes, un élément central reste et restera longtemps encore notre moteur : l’envie.
Envie de développer nos entreprises, de faire évoluer les hommes qui les animent, d’améliorer notre management, de progresser, mais aussi envie d’innover, d’anticiper, de mieux comprendre notre monde en mutation et les enjeux auxquels nos entreprises ont à faire face…”

convention APM à Marseille – test de légende

Les 24 et 25 octobre, plus de 100 experts / personnalités, issus du monde économique, scientifique ou encore philosophique, ont enrichi les débats dans 80 ateliers, quelques exemples :
– La renaissance des valeurs : quel(s) impact(s) pour l’entreprise et son dirigeant ?
– Management bien ordonné ne commence-t-il pas par soi-même : écologie de soi et bien-être ?
– Nano, bio, espace, nouvelles technologies …. En quoi la PME est-elle concernée ?
– Énergies, matières, démographie … Quelle vérité des chiffres et quelles ressources pour demain ?
– Nouvelles économies : quelles voies pour les PME ?
– L’éternel renouveau du management : comment se repérer dans le foisonnement des pratiques nouvelles ?

L’intervention de ces Experts a permis d’explorer et défricher de nouvelles voies de réussite et à s’interroger de façon innovante et constructive face au paradoxe auquel nous confronte la crise : « le Chaos ou la Renaissance ».

Plus que de gains financiers et de gains de productivité il est question de manager autrement pour se permettre et permettre à ses collaborateurs de mieux se connaitre et de se réaliser pour réussir sa vie en redécouvrant la joie de l’intelligence collective et partagée afin d’explorer de nouvelles voies dans tous les domaines. La terne « Raison » cède le pas à « l’Emotion » et la célébration de « L’Instant présent ». Le « Romantisme », l’imagination et la fantaisie supplantent alors le Cartésianisme et nous invitent à dépasser nos peurs et nous décharger de nos préjugés de nos habitudes et de nos stéréotypes afin d’oser l’aventure dans un monde de plus en plus incertain et imprévisible.

Pour conclure Jacques ATTALI  met en garde contre tout optimisme et pessimisme passif et nous incite à prendre conscience que la crise actuelle présente un danger de voir apparaitre comme en 1913 des nationalistes despotiques en Europe mais qu’elle offre simultanément une formidable opportunité pour la France de rayonner et se développer tout au long du 21éme siège.
Il attire également l’attention sur les PME, si méconnues du grand public, qui restent à ses yeux les structures les plus amènes de comprendre et relever les défis de la crise que nous traversons grâce à leur agilité, leur capacité à innover  et leur capacité à se remettre en cause.Il formule vœux que le prochain Président de la République soit issu de cette assemblée d’entrepreneurs.

Le bouquet final de cette Convention atteint son apothéose sous la baguette experte de la flamboyante  Chef d’orchestre  Mélanie Levy-Thiébaut qui entraine avec passion son orchestre vers les premières mesures de la 6éme symphonie de Ludwig Van Beethoven. Au détour de la partition la chef d’orchestre vient d’accepter de se diminuer quelque peu pour laisser le cœur des 3000 participants entonner à l’unisson avec l’orchestre, « l’hymne à la joie ».
Ce débordement de passion et d’enthousiasme communicatifs nous conduisent alors tout naturellement jusqu’au cœur du réseau des intelligences propre à la « Noosphère » découverte et célébrée par le grand Puydomois : Pierre Teilhard de Chardin.

Un article de la rédaction du Journal de l’éco
par notre correspondant : Gilles Flichy


Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !