webleads-tracker

Santé, biologie, psycho, social

Yannick Socquet : Les idées nomades d’un globe-trotter

Yannick Socquet : Les idées nomades d’un globe-trotter

A l’origine de la Caravane du Web, Yannick Socquet n’est pas à son premier concept webmarketing. Ni à son premier voyage, par-delà des frontières et de la toile.

Photo : Yannick Socquet, Stéphanie Pinet et Guilhem Gleizes au Polydôme pour leur première conférence


Qui mieux qu’un globe-trotter amoureux du net pouvait concevoir une « Caravane du Web » * ?!
Lui, c’est Yannick Socquet, le nouveau directeur communication associé de Brioude Internet. Sa caravane, un espace d’immersion dans l’actualité numérique où il joue volontiers le guide-conférencier.
Ce riomois qui a retrouvé sa région après avoir « bourlingué » pendant une vingtaine d’années à travers les continents, n’a pas pu s’empêcher de reprendre son bâton de pèlerin. Mais cette fois-ci, son but est de prêcher la bonne parole (digitale) auprès des entreprises. Tout en valorisant la sienne.

Une chance et un honneur

« Rejoindre Brioude Internet a été pour moi une chance et un honneur, confie-t-il. Depuis juillet 2012 je m’y investis à fond. Nous allons à la rencontre des entreprises, notamment lors des salons spécialisés. Mais ce qui intéresse aujourd’hui les sociétés, c’est une approche plus concrète et personnalisée, les grandes manifestations sont en perte de vitesse. Nous avons décidé d’organiser un événement qui répond à ce besoin tout en apportant des informations sur les nouveautés. L’idée de la Caravane du Web était née ».

Du Canada à la Réunion

Visiblement Yannick Socquet aime prendre les devants, emprunter des raccourcies pour avancer plus vite. Et mieux, sans doute. Comme à l’époque de ses 17 ans quand il est parti faire des études en informatique au Canada, directement après le Bac, pour échapper aux filières généralistes des universités françaises. Ou quand il a créé son entreprise à la Réunion, après avoir conforté ses compétences en tant que gestionnaire de bases d’information. Quelques années plus tard et un passage par la région PACA, le revoilà en Auvergne, l’ambition et la malice bonifiées par l’expérience.

Gookombat ou de bonne guerre

Aujourd’hui la tête de Brioude Internet, société spécialisée dans le référencement depuis 1998 et leader en la matière, il garde son goût pour l’offensive, voire la provoc’. Ainsi à la veille de la première conférence de la Caravane du web, il écrit sur Tweeter : « Avant de choisir votre agence de référencement, faites les combattre pour voir qui est la meilleure ». Comment ? Grâce à un outil de comparaison crée par Brioude Internet, www.gookombat.com, qui permet d’analyser le référencement naturel d’un site par rapport à d’autres. Une méthode que l’agence applique d’abord à elle-même. Bien référencée, capable de prouver sa visibilité avantageuse vis-à-vis des concurrents, elle a donc les compétences requises pour améliorer le positionnement et les résultats des autres entreprises. Et toc, vendu ! Des idées comme celle-là, Yannick Socuqet n’en manque « visiblement » pas. La Caravane les essaimera.

Un article de la rédaction du Journal de l’éco
Théodora Yonkova

* www.lacaravanceduweb.com
www.brioude-internet.fr

Les nouveaux métiers du net à Clermont-Ferrand

Ils étaient 35 participants à répondre présent à la première escale de la Caravane du web au Polydôme à Clermont-Ferrand le 8 octobre 2013. E-commerçants, professionnels du tourisme et institutionnels étaient là pour écouter les trois conférenciers représentant des sociétés leaders dans leurs domaines. Stéphanie Pinet de Thelia sur « Les clés du e-commerce », Yannick Socquet de Brioude Internet, concernant « Le référencement DeskTop & Mobile » et Guilhem Gleizes de IziFlux, comment « Vendre sur les Market Place ».

Vers les supports mobiles

Nous avons laissé une bonne place aux échanges et lors des prochaines conférences, ce temps sera encore allongé, précise Yannick Socquet. Le public cherchait des réponses concernant les bonnes pratiques pour vendre, les pistes de développement ainsi que des contacts utiles. « Le message principal que nous avons passé était que les entreprises ont tout intérêt à se tourner vers les nouveaux métiers de la visibilité et les supports mobiles, notamment le smart et la tablette ».

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !