webleads-tracker

Etudes, conseil, expertise

« Comment le stress tue l’Entreprise ! » : une conférence pour changer de regard sur l’organisation des entreprises

« Comment le stress tue l’Entreprise ! » : une conférence pour changer de regard sur l’organisation des entreprises

Patrice Domas et Yamina Hakem ont participé, le 12 septembre dernier, à la conférence-formation CONEXT « Comment le stress tue l’Entreprise ! ». Tous deux livrent au Journal de l’éco leurs impressions.


Derrière le débat sur le stress se cache une réalité économique dramatique : le stress coûte à notre société entre 57 et 95 milliards d’euros par an (3 à 5 % du PIB selon le BIT) et laisse sur le bord du chemin des hommes en détresse… Eveiller les esprits, interpeller, alerter les dirigeants, Thierry Pétrequin et son collège de 11 chercheurs lancent un SOS. Tous sont conscients des dégâts abyssaux causés par le stress et souhaitent, au travers de la conférence « Comment le stress tue l’Entreprise !», engager le changement auprès des dirigeants et managers pour destituer le mal du siècle.

« La conférence était très informative, les films et débats autour des grands chapitres tels que la définition du stress, les conséquences sur les individus et l’entreprise étaient extrêmement utiles. La conférence m’a permis de mieux comprendre d’où venait le stress  et surtout d’avoir des solutions pour le réguler à bon escient.» souligne Yamina Hakem, dirigeante de Global Reach Business Solutions.

« Assister à la conférence CONEXT sur le sujet stress en entreprise présente un vrai intérêt. Cette session d’information-sensibilisation-formation peut même être qualifiée de « state of the art ». Elle fait partie, à mon sens, des moments qui comptent pour celles et ceux qui veulent progresser sur le sujet précité. Pour résumer les points forts de la conférence : des contributeurs de grande qualité et provenant d’horizons variés (ce qui crédibilise et enrichit le fond de l’intervention), une dynamique certaine permise par l’enchainement reportages vidéos + témoignages du parterre d’intervenants + interactivité avec le public.
Le stress est un sujet difficile qui est ici abordé de manière globale et approfondie. Pas de faux fuyants, des connexions constantes avec les composantes humaine et économique de l’entreprise. Les intervenants apportent des analyses factuelles associant approche académique et approche pratique. Leurs propos sont illustrés par des faits et corroborés par des chiffres « qui parlent ». Il est patent que l’ensemble des informations délivrées obligent à réfléchir (voire à se remettre question) quant à sa propre manière d’appréhender le paramètre stress dans l’entreprise. » renchérit Patrice Domas, dirigeant de Blue Tinto.

Véritable phénomène de société, le stress au travail affecte toutes les entreprises quel que soit leur taille. Seules, celles averties pourront maîtriser ses effets et améliorer leur performance. Rendez-vous le 4 décembre 2013 à Clermont-Ferrand.

Témoignages : le stress raconté par des dirigeants d’entreprise

Yamina Hakem, dirigeante de Global Reach Business Solutions

« Au cours de ma carrière, j’ai fait face à différentes formes de stress : le stress que l’on s’impose comme par exemple le fait de partir travailler à l’étranger à la fin de ses études dans le but de s’enrichir de nouvelles expériences, et le stress qui nous est imposé par les autres, principalement par la hiérarchie en entreprise. Dans un cadre professionnel, le stress était tout aussi positif lorsque je travaillais dans un environnement bien établi ou la personne, l’individu était au centre des préoccupations collectives. Cependant, les conditions économiques au cours des 10 dernières années ont complétement changé. Le mode de gestion des affaires avec l’avènement des nouvelles technologies ont transformé notre façon de travailler. On ne prend plus le temps de se parler, on communique par mails. Les discussions sont remplacées par des analyses quotidiennes grâce à des tableaux de bord bien rodés, avec une culture du résultat omniprésent et individuel. Dans ce cadre-là, du toujours plus rentable, toujours plus vite, le stress est complétement subi donc extrêmement nocif. Même si j’avais un niveau de tolérance élevé du stress, à long terme il est de plus en plus difficile de le gérer. ».

Patrice Domas, dirigeant de Blue Tinto

« D’une part, il faut reconnaître que le facteur stress, quand il est d’importance limitée et de fréquence très raisonnable, est physiologique et contribue indéniablement à la performance globale de l’entreprise. D’autre part, malheureusement, bien souvent, nous sommes dans le trop de stress, voire dans l’hyper-stress répété voire continu, qui lui est pathologique. Quand le trop de stress devient la règle, l’entreprise s’expose alors à la double peine : démotivation- démobilisation de ses forces vives et résultats business décevants. Avec du recul, il me semble que c’est dans ce type d’entité où la pression est érigée en dogme, où l’hyper stress est assimilé à un mode de gouvernance au quotidien, que la fragilité structurelle est la plus forte. Le stress n’épargne personne : il affecte toutes les catégories socioprofessionnelles y compris le personnel d’encadrement et de direction. Dans la majorité des cas, le trop de stress s’avère délétère. Outre les troubles (parfois très graves) de santé, l’excès de stress, notamment pour les managers et dirigeants, réduit nombre de capacités clefs de la fonction telles que : lucidité, objectivité, créativité et innovation, aptitude à se mettre en perspective et à identifier les priorités. »

Un publi-rédactionnel du Journal de l’éco
Catty Tavel

 

En savoir plus : www.conext-intl.com

Bénéficiez de – 50 % de réduction sur le tarif de la formation si vous vous inscrivez au nom du Journal de l’éco.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !