webleads-tracker

Auto/Moto

EcoDrive, produit phare de DrivTech, gagnant d’un Trophée Innovergne 2013 !

EcoDrive, produit phare de DrivTech, gagnant d’un Trophée Innovergne 2013 !

Arnaud Dufournier est à la tête de DrivTech, entreprise auvergnate innovante, spécialisée dans l'éco-conduite : « notre outil permet au conducteur d'optimiser sa conduite, non pas en conduisant moins, mais en conduisant mieux ».


En 1999, après avoir travaillé plusieurs années au centre de recherche Michelin, Arnaud Dufournier créé Dufournier Technologie, société d’ingénierie automobile. En 2003 Véolia la sollicite afin de développer un « compteur d’éco-conduite ». La première version du produit, le Confortmètre, est un succès. Mais, comme Dufournier Technologie n’est pas une société de production et que le climat économique ne prête au risque, Arnaud Dufournier créée une seconde société, spécialisée dans l’éco-conduite : DrivTech.« La démarche était d’inciter à une conduite raisonnée en mettant l’humain au cœur de la réflexion. Si le comportement du conducteur est inappropriée, alors la technologie matérielle mise en place est inutile. Il n’y a actuellement aucun autre système de régulation de conduite, national ou international, focalisé sur le conducteur. »En automne 2013 la quatrième version du DrivEco a été mise sur le marché, elle sera certainement suivie d’une version 5, haute gamme. « En parallèle du DrivEco s’est développé un modèle pour les véhicules électriques, permettant notamment de réduire la consommation électrique et d’optimiser l’autonomie du véhicule. » « Le DrivEco est toute une philosophie qui met l’humain au cœur de la réflexion ». C’est un boîtier installé en deux minutes au poste de conducteur, une fois allumé il donne un écoscore, une note d’éco-conduite renouvelée toute les secondes qui permet d’immédiatement mettre en relation le comportement du conducteur et la note.Arnaud Dufournier ne tarie pas d’éloges sur le DrivEco : « les gains sont incroyables et multiples. Entre 12 et 20% de gains de consommation immédiats, les émissions de CO2 sont significativement réduites, les plaquettes de frein moins sollicitées ce qui permet une usure plus lente et une baisse de moitié des émissions de particules ! » Le directeur de DrivTech souligne un aspect « trop souvent oublié » : l’impact social du DrivEco. Les bénéfices pour les conducteurs sont nombreux : une conduite plus sereine, moins de stress, moins de fatigue, et surtout moins d’accidents. Pour le transporteur cela signifie une baisse des coûts de réparation et d’entretien. De plus, une conduite sereine améliore l’image de marque de la société. « Dans le cadre professionnel c’est une attitude nouvelle, une philosophie à développer ».

Le produit développé par la société auvergnate DrivTech a été plébiscité lors du forum Eco-Innovons 2013, organisé par la Maison Innovergne. En recevant le Trophée Innovergne pour sa version 4 de l’EcoDrive, DrivTech a obtenu la reconnaissance institutionnelle qu’elle espérait, complétant ainsi la reconnaissance informelle de ses clients. « Maintenant, l’objectif serait que le DrivEco devienne à l’aide à l’éco-conduite, ce que Frigidaire est au réfrigérateur ». Pour ce faire Arnaud Dufournier projette « un déploiement international » en ouvrant, début 2014, le capital de DrivTech au public.

Agnès Didierjean



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !