webleads-tracker

Santé, biologie, psycho, social

Le CJD lance le débat sur “l’inaudible souffrance patronale”…

Lundi 27 janvier, le Centre des Jeunes Dirigeants (CJD) présidé par Arnaud Malard (Avocat associé au sein du Cabinet d’avocats JURI-DEFI) accueillait près de 180 personnes à l’occasion de la conférence donnée par Oliver Torrès, sur la santé des dirigeants de PME, commerçants, artisans.


C’est Olivier Torrès qui lancait la soirée. Professeur à l’université de Montpellier, il est un des rares chercheurs à s’intéresser à ce qu’il appelle « l’inaudible souffrance patronale ».
Créateur de l’Association Amarok, il est l’initiateur d’une grande enquête sur “la santé des dirigeants, en collaboration avec le CJD et Malakoff-Médéric.

Fatigue, troubles du sommeil, troubles digestifs/ORL, apathie, vertiges, malaises, maux de tête et de ventre, culpabilité, déni mais également perception d’un stress « accepté » plutôt que « subi », la palette et parfois la violence « émotionnelle » du chef d’entreprise reste encore un sujet tabou malgré les incidences notable sur la santé du dirigeant.

Bien que résolument positif dans son message et enclin à faire sourire, et parfois même rire, une salle conquise à son propos, olivier Torres porte un message important en matière de santé des dirigeants « On ne perçoit généralement pas une personne qui s’est mis à son compte comme quelqu’un enclin à souffrir. Lui-même n’en parle pas. La souffrance au travail renvoie à un effet de domination qui suppose que seuls les employés peuvent éprouver des tourments, pas ceux qui donnent les ordres ». Les chefs d’entreprises sont pris dans cette idéologie qui pour affermir l’image du gagnant et qui s’interdit toute manifestation de faiblesse. Le dirigeant reste muet sur ses problèmes de santé car il n’a pas le temps d’être malade et il se doit de paraître comme un surhomme chaque jour à son poste de patron. C’est pour cela qu’il tombe régulièrement malade lorsqu’il prend quelques jours de congès… »

 

Eviter le burn out

Lors de la table ronde animée par Frédéric Coureau (Président du Journal de l’éco), Virginie Vandermeersch-Gignac (sophrologue) est revenu sur le nécessaire accompagnement des dirigeants en souffrance afin d’éviter le burn out. Pour la sophrologue « La sophrologie c’est aller chercher pourquoi ils sont mal et comment chercher les ressources individuelles et développer les capacités d’adaptation pour pouvoir continuer d’être performant. »
Frédéric Lagoire, Entrepreneur, Membre du conseil d’administration de la médecine du travail et membre du CJD à longuement témoigné à propos de l’exposition des dirigeants au stress. « Souvent, le stress du salarié provient du management dans le cadre d’une relation de subordination et de dépendance. Le dirigeant, lui, fait face à une pression qui lui vient de ses actionnaires, salariés, banquiers, administration… Il doit s’en accommoder car il est ultra dépendant de sa résistance au stress car il en dépend la survie de son entreprise. Un chef d’entreprise n’a pas d’autre choix que d’avancer car viscéralement attaché à son entreprise sur le plan patrimonial ».
Jérôme Lefèvre, fondateur PDG d’Infotrafic et Vice-Président du CJD est revenu sur sur son expérience au sein de l’observatoire AMAROK mis en place par Olivier Torres où il fait parti des 440 entrepreneurs « sondés » très régulièrement.
Enfin, Julien Lhospitalier, gérant de GAMA (entreprise de fabrication de mobiliers et d’architecture d’intérieur), à la tête de 2 sites de production à Mozac et à  Montluçon à témoigné des situations de stress qu’il est amené à vivre quotidiennement. Il a repris des entreprises à la barre du tribunal en situation de liquidation judiciaire et, depuis 4 ans, il se bat dans une conjoncture compliquée, à la tête de 40 salariés et dans un environnement hostile sur le plan économique et social. Il arrive à trouver un équilibre en pratiquant la course à pied.

En savoir plus sur la santé du dirigeant et le stress au travail, voir l’article « Diriger une PME ce n’est pas de tout repos mais c’est bon pour la santé… »[gmap width=”570″

height=”400″ address=”4 Boulevard Trudaine, 63000 Clermont-Ferrand”]



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !