webleads-tracker

Etudes, conseil, expertise

Motivation des collaborateurs… Le salaire ne fait pas tout !

Motivation des collaborateurs… Le salaire ne fait pas tout !

Plus d’une quarantaine de chefs d’entreprises ont participé jeudi 21 novembre à la 1re rencontre du club « 1+1 » du Journal de l’éco.fr organisée au Novotel de Clermont-Ferrand sur le thème « Patron” nouvelle génération : pourquoi pas vous » en partenariat avec la société Hexa Service.


Au travers de ces rencontres « 1+1 », le Journal de l’éco s’est donné comme objectif de permettre aux cadres et aux dirigeants de gagner en expertise sur un thème associé à la gouvernance d’une entreprise.
Organisée en milieu de journée, les rencontres « 1+1 » se déroulent en 2 temps. Une première partie consacrée aux échanges et au débat puis un buffet ouvert afin élargir son réseau et d’échanger quelques cartes de visites.

Le thème de cette première rencontre : Patron nouvelle génération – Trouver des solutions innovantes pour établir une relation gagnant-gagnant avec les salariés.

Pendant une petite heure, deux experts, Luc Tomati, président de l’ordre des experts-comptables et Jean-Charles de Fouchier, dirigeant de Perfhomme et membre de l’Association pour le Progrès du Management, de l’Association Nationale des Directeurs des Ressources Humaines et de la Chambre professionnelle du Conseil, ont abordé les facteurs clés de la performance au sein de l’entreprise et évalué les avantages fiscaux que la loi de finance 2013 accorde aux entreprises.

S’il est avéré que l’engagement des employés augmente la productivité de l’entreprise, il n’est pas facile de maintenir un haut niveau de motivation. Le salaire ne fait pas tout. D’autres leviers de valorisation peuvent susciter l’engagement des collaborateurs et améliorer la performance de l’entreprise.
Par exemple, préfinancer un accès au service à la personne pour les collaborateurs, au même titre que les « tickets-restaurants », constitue un nouvel outil “gagnant-gagnant” tant pour les salariés qui profitent d’un service gratuit, que pour les chefs d’entreprises qui bénéficient d’avantages fiscaux.

Sébastien Chatrousse, fondateur d’Hexa Service, franchise nationale spécialisée dans les services à la personne, est intervenu pour présenter son outil de gestion de Ressources Humaines aux dirigeants présents.
Philippe Larbiose, client chez Hexa Service, a appuyé ce discours en exposant la mise en place de cet outil au sein de son entreprise. « L’intérêt est d’améliorer le bien-être au travail, et de faire bénéficier les salariés de services qu’ils n’auraient pas pu envisager auparavant par manque de temps ou de moyens. »
Déductible des impôts à hauteur de 60 % environ, le service à la personne permet au dirigeant de motiver ses employés sans forcément augmenter sa masse salariale. Ainsi un service de 1 000 € coûtera environ 400 € à l’employeur alors qu’un salaire chargé représenterait 1 800 € pour l’entreprise. Agriculteurs, artisans, commerçants, professions libérales et médicales peuvent même préfinancer ces services pour leur vie privée et certains indépendants peuvent recevoir jusqu’à 90 % de déduction.
Sébastien Chatrousse dresse un bilan positif de cette rencontre « Il y a eu de bons retours, les premières réactions prouvent que le dispositif n’était pas connu et c’est important pour nous de développer notre notoriété. Le faire par l’intermédiaire du Club 1+1, cela nous assurera de bonnes répercutions. »

Et le dirigeant d’Hexa Service de conclure : « Nous avons choisi le Journal de l’éco et le club 1+1 pour présenter notre dispositif innovant. Cela nous a permis de présenter notre outil peu connu du grand public ».
Le club 1+1 lancé par le Journal de l’éco.fr en septembre dernier compte déjà près d’un millier de membres.

Un article de la rédaction du Journal de l’éco
Frédéric Coureau



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !