webleads-tracker

Commerce

L’IUT relève le défi de l’entreprenariat étudiant

L’IUT relève le défi de l’entreprenariat étudiant

L’IUT de l’Université d’Auvergne a organisé les 21 et 22 novembre au Puy en Velay, dans le cadre de la semaine internationale des entrepreneurs, un nouvel événement très prometteur « 24h pour entreprendre dans le numérique ».


Cette manifestation innovante organisée en partenariat avec les clubs APM d’ Auvergne et la CCI de la Haute Loire s’est appuyée sur l’efficacité de plusieurs dispositifs : le « Speed dating », le test d’analyse de la personnalité professionnelle CGP et un simulateur d’entretien dans un univers virtuel en 3D destiné à les sensibiliser à la création d’entreprise et booster leur envie d’entreprendre.

Après avoir découvert leur personnalité professionnelle et leur talent révélés par les intervenants ITE (Itinéraire Talent Emploi) au moyen de l’analyse CGP qui permet d’identifier le profil comportemental d’un individu en situation professionnelle, les 51 étudiants des départements Métiers du multimédia et de l’Internet et de l’Imagerie numérique de l’IUT engagés dans l’opération « 24 heures pour entreprendre dans le numérique » se sont employés à construire des équipes pluridisciplinaires à partir de leur différents profils. Ces groupes constitués sur la base de la complémentarité des talents ont ensuite choisi un thème ou une idée de création puis ont créé un portfolio dans l’environnement numérique de travail qui leur a permis de collecter des informations nécessaires au bon déroulement du challenge (descriptif du projet, marché, objectifs, activité…)

Les équipes en compétition, ainsi constituées et accompagnées par des acteurs de la vie économique locale, ont réalisés en 24h le plan d’affaire de leur entreprise fictive en identifiant dans un premier temps les opportunités d’affaires puis en élaborant leur vision entrepreneuriale avant de concrétiser leur projet et de se confronter à un jury virtuel constitué par un cube immersif qui offre la possibilité unique de s’immerger dans des univers en images de synthèse en 3D. Cette simulation devant un jury virtuel qui évalue en direct le pitch (présentation concise claire et percutante du projet) du porte parole des différentes équipes leur a permis d’identifier plus facilement en situation leurs points d’amélioration, ainsi que leurs points forts.

jury-virtuel-iut(1)

Ces « 24H pour entreprendre » se sont poursuivi le vendredi après midi par une table ronde sur le thème “Université, entrepreneuriat et innovation dans le numérique : les enjeux de l’enseignement de l’entrepreneuriat à l’Université”  animée par Gilles FLICHY Directeur des Relations Institutionnelles Loire Auvergne d’AG2R LM et Animateur de l’Interclubs du Grand Clermont autour de Laurent Waucquiez Député Maire du Puy , de Jocelyne Duplain Présidente de la CCI de Haute Loire, d’Hervé Poher et Jean Marc Lavest respectivement, Président et Directeur de l’IUT de l’Université d’Auvergne et de Sébastien Deguy Fondateur et Dirigeant de la société de technologie innovante Allegorithmic.

A cette occasion Gilles Flichy a développé le rôle des réseaux économiques dans l’accompagnement des jeunes créateurs d’entreprise. Ces réseaux leur permettent de rompre leur isolement et de bénéficier du transfert de bonnes pratiques d’autres entrepreneurs et de micro formations centrées sur leurs préoccupations quotidiennes.

Sébastien Deguy, doctorant qui a osé créer son entreprise dès l’issue de ses études a souligné que pour devenir entrepreneur il est important, d’être à la fois « naïf » et « Joueur », de mettre la main à la patte, de savoir s’entourer afin de faire émerger les talents et de devenir davantage un chef d’orchestre qu’un expert.

Jean Marc Lavest a insisté sur l’importance de l’innovation pédagogique portée par l’IUT dans le développement d’une culture entrepreneuriale et Hervé Poher s’est fait l’avocat de la multiplication des occasions rencontres entre les entreprises, les écoles et l’université pour vitaliser le développement de la région au travers de l’entreprenariat.

Quant à Laurent Waucquiez il a dessiné avec beaucoup d’enthousiasme sa vision à la fois prospective et pragmatique des enjeux capitaux que représentent le développement d’entreprises dans le secteur numérique afin de relever les batailles économiques de demain et favoriser le décollage de la France. Il a insisté sur les vertus du tutorat qui permet de rapprocher les mondes de l’économie et nous exhorte à changer notre perception de l’échec en l’acceptant comme une étape incontournable et formatrice de l’aventure entrepreneuriale.
Laurent Waucquiez attire tout particulièrement l’ attention sur un projet, à ses yeux très prometteur », une cabine d’essayage virtuelle en Réalité Augmentée qui permet aux client(e)s du magasin, grâce à un écran tactile, de mixer vêtements mais aussi d’obtenir de l’information produit et de partager le look avec ses proches. Cette invention confirme que, face au web et au showrooming, les magasins de proximité du Puy en Velay et de la Haute Loire disposent de toutes les armes pour proposer une expérience client ludique et utile.

Point d’orgue de l’opération « 24h pour entreprendre dans le numérique », les intervenants de la table ronde remettent les trophées récompensant les 5 projets les plus aboutis.

« Un groupe s’est notamment déclaré prêt à aller au bout de sa démarche de création », assurent les deux chefs de projet de « 24h pour entreprendre », Adélaïde ALBOUY-KISSI, Maitre de conférences en génie informatique, chef de projet Tactiléo et Evelyne BERNARD, Maitre de conférences en sciences de gestion, responsable CREA-IUT de l’IUT de l’Université d’Auvergne.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !