webleads-tracker

Formation, éducation

Les Gueules de Bois : de la mini-entreprise à la société coopérative

Les Gueules de Bois : de la mini-entreprise à la société coopérative

Ils ont tous la vingtaine et sont installés dans le Cantal. Depuis septembre 2012, ils dessinent et conçoivent ensemble du mobilier d’intérieur et d’extérieur ainsi que de la signalétique, le tout en bois local.


Ils ont tous la vingtaine et sont installés dans le Cantal. Depuis septembre 2012, ils dessinent et conçoivent ensemble du mobilier d’intérieur et d’extérieur ainsi que de la signalétique, le tout en bois local.

Avec le même cursus scolaire dans l’ébénisterie puis la sculpture au Lycée Joseph Constant de Murat, dans le Cantal, Frédéric, Joryce et Loïc  se sont bien trouvés et ont décidé de fonder une mini-entreprise, Les Gueules de Bois. L’association EPA (Entreprendre Pour Apprendre) leur a permis de créer leur structure. Sous la tutelle de Sarah Bienaime, de l’association RELET et parrainés par Ambiance Bois, ils découvrent les joies de l’entrepreneuriat. Le premier client des Gueules de Bois est la commune de Murat, qui leur a commandé quatre bancs en bois réalisés en châtaignier de St Anastasie, sans produits chimiques.

« Depuis juillet 2013, à la fin de l’année scolaire, nous avons rejoint une coopérative d’activité, Appuy Créateur, ce qui nous permet d’être accompagnés. Nous avons fait une demande à l’ARDTA (Agence Régionale des Territoires d’Auvergne) qui, après étude de notre candidature, nous a octroyé une aide financière pour les quatre premiers mois d’activité, récemment renouvelée pour quatre autres mois. Cela nous permet de payer le loyer de l’atelier de conception, nos salaires et une enveloppe est accordée aux dépenses liées, entre autres, aux actions de communication », déclarent les trois associés.

Bien que les trois associés conçoivent le mobilier et la signalétique intérieure et extérieure, chacun a, au sein de l’entreprise, une fonction bien spécifique. Frédéric gère les finances, Loïc s’occupe de l’aspect technique, dessins et conception, et Joryce s’attèle à la commercialisation et la prospection. Après quelques mois d’activité, ils ont déjà réalisé deux commandes et ont plusieurs devis en cours. Les clients des « Gueules de bois  » sont aussi bien des particuliers que des institutions publiques.

« Dès la sortie d’Appuy créateurs, nous souhaitons transformer l’entreprise en SCOP (Société coopérative). Ce choix nous a paru naturel. Nous voulions tous un statut égal, afin que l’entreprise soit la plus pérenne possible. Nous avons également comme ambition de créer toute une gamme de mobiliers pour les aires de pique-nique  comme par exemple des bancs, des tables et des poubelles en bois… ».

Frédéric, Joryce et Loïc : voici une jeunesse cantalienne pleine de ressources et d’ambitions !

Un article de la rédaction du Journal de l’éco
Laura-Lise Plazenet
 


Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !