webleads-tracker

Clubs & réseaux

Meeting du MEDEF à la grande Halle : Ne pas confondre complexe et compliqué !

Meeting du MEDEF à la grande Halle : Ne pas confondre complexe et compliqué !

Jeudi 12 décembre, le MEDEF du Puy-de-Dôme et son Président Jean-Yves Resche organisaient son grand meeting annuel. Portée par plusieurs années de succès, la dixième édition de cette grande rencontre n’a pas déçu les 450 participants en réunissant sur scène Marc Halevy, physicien de la complexité, François Gabella, Président et CEO du groupe Suisse LEM, Denis Tessier, Délégué Régional du Groupe GDF-SUEZ Auvergne et Arnaud Courdesse, co-fondateur et Directeur associé de Babymoov.


Invité vedette de cette rencontre, Marc Halevy a captivé la salle lors d’une intervention de plus d’une heure.

Le physicien de la complexité, qui a longtemps travaillé avec le prix Nobel 1977, Ilya Prigogine, a décrypté point par point les logiques d’évolution de nos systèmes socioéconomiques pour en arriver à un schéma édifiant autour d’une “courbe rouge” et d’une “courbe verte” prédisant la fin, à minima, de notre modèle économique, à maxima de notre civilisation !

Marc Halévy, qui a publié plus de 40 livres et donne près d’une centaine de conférences et séminaires chaque année, s’est efforcé de démontrer que notre monde change comme il n’a pas changé depuis près de 500 ans.
Que nous commençons seulement à percevoir les effets concrets de nos nouveaux modes d’échanges et de communication et que nous vivons aujourd’hui dans une nouvelle société, complexe, mutante, mouvante, instable, fugace, changeante, nécessitent de revoir en profondeur nos façons d’agir.

Francois Gabella, à la tête d’un groupe suisse de 1 200 personnes s’est, quant à lui, efforcé de démontrer que l’excès de réglementation et la “boulémie” législative qui l’accompagne n’arrangeaient rien et participaient seulement à créer une “illusion de sécurité”.
Code du travail suisse en main (34 pages !), François Gabella a soutenu le fait que les entrepreneurs français devaient, avant toute chose, retrouver le moral ! Enfin, Francois Gabelle a insisté pour que les entrepreneurs français s’accaparent beaucoup plus la sphère médiatique afin de parler de leurs métiers et d’expliquer au plus grand nombre en quoi l’entreprise était l’essence même de la croissance.

Denis Tessier, Délégué Régional du Groupe GDF-SUEZ Auvergne a, pour sa part, évoqué le long processus de décision qui accompagne la mise en oeuvre de certains équipements, comme les fermes éoliennes, pourtant structurants pour nos territoires.
Un parcours du combattant réglementaire rendu, qui plus est, aléatoire de part l’intervention de l’opinion publique lors de la phase « d’enquête publique » en fin de processus de décision.

C’est Arnaud Courdesse – co-fondateur et Directeur associé de Babymoov – qui conclut cette table ronde en faisant part de son expérience de développement dans près de 30 pays pays l’amenant à disposer d’une réelle expertise sur les freins, et inversement les bonnes pratiques, qui peuvent favoriser la création et le développement des entreprises.
Arnaud Courdesse insistant fortement sur l’indispensable moral que se doivent d’avoir les entrepreneurs.

Bernard Gaud, Président de la commission “simplifications du MEDEF”, conclut à son tour, ce long temps d’échanges en affirmant : « La simplification doit devenir un principe de gouvernement et de législation qui permet de réduire les vraies sources de complexité. La complexité administrative est source de coût et de retard pour les entreprises. Il est indispensable d’accélérer le mouvement de simplification ».

Le Président du MEDEF du Puy-de-Dôme, après avoir longuement remercié ses équipes, a invité les quelques 450 invités à poursuivre les échanges lors d’un repas pris dans les salons de la grande halle.

Un article de la rédaction du Journal de l’éco
Frédéric Coureau – Président du Journal de l’éco – Partenaire du MEDEF – animait cette soirée et la table ronde.


Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !