webleads-tracker

Actu

1,66 M€ pour lutter contre la désertification médicale

1,66 M€ pour lutter contre la désertification médicale

La Région a voté un investissement de 1,66 M€ pour lutter contre la désertification médicale en accélérant la construction des infrastructures de santé, en attribuant des bourses aux internes pour effectuer leur stage en zone prioritaire et des primes à l’installation pour les jeunes médecins, et en soutenant la modernisation des hôpitaux de proximité.


Poursuivant ses actions afin d’améliorer l’accès aux soins sur son territoire, notamment en accélérant la construction des infrastructures de santé, la Région a voté son soutien aux projets suivants :
Maison de santé à Saint-Paul-en-Jarez (42) : achat d’un plateau par la commune. La Région apporte au projet une subvention de 200 000 €
Maison de santé à Saint-Yorre (03) : travaux de construction, portés par la Commune. La Région apporte au projet une subvention de 200 000 €
Maison de santé à Roussillon (38) : travaux de construction portés par la SCI « Pôle médical Ducurtil ». La Région apporte au projet une subvention de 200 000 €
Cabinet médical de groupe à Saint-Paulien (43) : travaux de construction portés par la « SCI de la Prade ». La Région apporte au projet une subvention de 40 000 €.

La Région a activé un autre levier pour permettre l’installation de médecins dans ces zones prioritaires : montrer aux étudiants de médecine générale, les futurs praticiens, tout l’intérêt que présente l’exercice regroupé de la médecine générale en zone rurale.

La Région attribue des bourses aux étudiants de 3e cycle en médecine générale effectuant un stage en zone prioritaire.

Depuis 2017, le montant de la bourse est fixé à 3 000 € par étudiant, soit 500 € par mois, pour les six mois de stage. Pour le semestre de stage se déroulant du 1er novembre 2019 au 30 avril 2020, la Région a voté, lors de la Commission permanente, l’attribution de 55 bourses, pour un montant de 165 000 €.

Pour renforcer encore son attractivité, la Région a mis en place une Prime d’engagement à l’installation des futurs médecins généralistes en zone prioritaire. Avec ce dispositif, la Région complète le dispositif du Contrat d’engagement de service public (CESP) mis en place par les Agences Régionales de Santé, en apportant une aide supplémentaire de 10 000 € aux étudiants qui s’engagent alors à exercer au moins 2 ans dans un territoire prioritaire d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Pour renforcer cette dynamique de reconquête des déserts médicaux et la rendre durable et irréversible, la Région a mis en place un fonds d’investissement et de modernisation des centres hospitaliers situés en zone de revitalisation rurale, disposant d’un service d’urgence. Il a été élargi depuis décembre 2018 au bénéfice des hôpitaux publics proximité et aux autres structures sanitaires équivalentes.

Dans ce cadre, la commission permanente du Conseil Régional a voté :
Centre Hospitalier de Thiers (63): la Région investit 200K€ pour le renouvellement du scanner.
Centre Hospitalier d’Ambert (63) : la Région investit 200 K€ pour l’acquisition d’un scanner
Centre Hospitalier de Brioude (43) : la Région investit 250 K€ pour l’acquisition d’un scanner

« Depuis 2016, nous avons soutenu la création de plus de 140 maisons, centres ou pôles de santé, pour un montant total de près de 23 millions d’euros. D’autres dispositifs régionaux visent à attirer de nouveaux praticiens, à faciliter l’installation de jeunes médecins dans les zones prioritaires et à soutenir les innovations en santé. » déclare Yannick Neuder, Vice-président délégué à l’Enseignement supérieur, à la Recherche, à l’Innovation, aux Fonds européens et à la Santé.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !