webleads-tracker

Etudes, conseil, expertise

Allons chez Alfred

Allons chez Alfred

En plein cœur de Clermont-Ferrand, le restaurant Alfred a ouvert ses portes en Juin 2012 proposant une cuisine de saison variée aux goûts et saveurs du sud, avec des produits frais et principalement régionaux, mais aussi une belle carte des vins. Dans cette interview, Eric Strigini attise notre curiosité et nos papilles …


En quelques mots, pourriez-vous vous présenter ?

Créé par Eric Strigini et son associé, le restaurant Alfred a ouvert le mercredi 20 juin 2012.

Aujourd’hui âgé de 50 ans, Eric Strigini a suivi des études de droit, puis a très vite monté des restaurants et des bars. Le premier qu’il a créé était le Falbala à Clermont-Ferrand, ensuite le Velvet, puis souhaitant changer de milieu, il a alors monté son entreprise de service à la personne pendant 6 ans, pour finalement revenir à la restauration.

Il nous explique ce choix : « Une fois que l’on a goûté à ce milieu, on ne peut plus s’en passer. La restauration est un virus, de plus, j’ai eu la chance de trouver un lieu, avec un emplacement agréable et de beaux volumes. »

Les deux associés ont mit un an pour signer le bail puis ont effectué des travaux qui ont duré 6 mois. Ils sont très satisfaits du démarrage et des retours qu’ils ont eus. Aujourd’hui il y a une très bonne fréquentation.

Pouvez-vous nous dresser le portrait de votre entreprise ?

Alfred propose une cuisine de saison associée aux goûts et saveurs du sud, avec du thym, du romarin, de l’huile d’olive, et s’engage à servir des produits frais et principalement régionaux. La carte est très variée, elle change tous les mois. Pour le midi il est proposé 2 entrées, 2 plats et 2 desserts, la carte du soir est doublement gourmande avec le choix entre 4 entrées, 4 plats et 4 desserts. C’est aussi un restaurant à vin, où sont répertoriés principalement des vins de la Vallée du Rhône et du Languedoc.

Le restaurant est en plein cœur de Clermont-Ferrand, un emplacement privilégié, à 2 minutes de la place de Jaude : « Nous avons choisi de nous installer ici car nous sommes originaires de la région, et Clermont-Ferrand est la capitale régionale, ce qui apporte un certain flux de clientèle. A Clermont-Ferrand il y a peu de restaurants qui proposent une cuisine du Sud, mariant bonne cuisine méditerranéenne et bons vins. Nous jouons aussi sur le décalage des lieux. »

La clientèle a principalement entre 35 et 60 ans, et sont pour la plupart des CSP+ (Catégorie socioprofessionnelle supérieure), puisque le ticket moyen est d’environ 30€.

En ce qui concerne leur plan de communication, une très grande inauguration a été organisée avec 400 invités, et les associés comptent sur le bouche à oreille et les articles qu’ils ont eus dans le Petit Gourmet par exemple, pour conquérir de nouveaux clients.

Pour résumer, le restaurant Alfred répond aux 3B : Beau (lieu agréable, belle assiette, belle présentation, bel éclairage), Bon (goûts, saveurs, vin) et Bénéfique (plats variés, pas gras, traçabilité des produits : légumes et viandes régionaux).

Et enfin, pour terminer, revenons à vous.

Pratiquez-vous un sport ?

J’aime faire de la course mais en ce moment j’ai peu de temps, j’essais de m’entretenir.

Si vous devez déjeuner ce midi avec des clients, avez-vous un restaurant préféré ?

J’aime beaucoup le Sisisi, Le Pavillon Lamartine et Le Pré Carré.

Le soir, pour décompresser après une longue journée de travail, vous êtes plutôt, à rester en famille, aller boire un verre, voir un bon film, courir, ou rester encore 2h de plus au bureau ?

Je dirais sans hésitation passer du temps en famille.

Si je vous croise sur la route, vous êtes au volant de quelle voiture ?

Je roule en Toyota Rav 4 ou en Peugeot 508.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !