webleads-tracker

Services aux particuliers

Le Home Made d’Angélique Fleurs

Le Home Made d’Angélique Fleurs

Angélique Nicollo, fleuriste passionnée qui a décidé d’ouvrir sa propre fleuristerie : « Angélique Fleurs ». Cette jeune créatrice dynamique favorise le développement de son magasin en multipliant les opérations de publicité et en innovant de nouvelles expériences. En effet elle souhaite développer le « home made » dans son atelier de fleuriste en donnant des cours individuels à tous les amoureux des fleurs.


Parlez-nous de vous et de vos premiers pas en tant que nouvelle créatrice…

Mon entreprise existe depuis 5 mois. A mes 31 ans j’ai été salariée pendant 10 ans en entreprise. J’ai obtenu le poste de responsable dans trois magasins de fleuristerie dont un sur Clermont-Ferrand. J’ai décidé de sauter le pas car je me sentais enfin prête. La création de mon entreprise a mis 7 mois tout juste le temps de monter le dossier, définir précisément le projet et de le faire valider. Le métier de fleuriste est avant tout une passion pour moi et je suis convaincue que l’on ne peut pas le faire correctement sans cela. Afin de pouvoir exercer ce métier j’ai passé un CAP et un brevet en fleuristerie. J’ai décidé d’implanter mon entreprise à Issoire, rue de l’ancienne caserne, c’est en réalité un lieu stratégique car il y a un hôpital qui se trouve à 300 mètres, une maison de retraite et je suis aussi dans l’entrée côté sud-ouest d’Issoire, c’est donc la première fleuristerie qui est à l’entrée de la ville.

Pourriez-vous nous dire en quoi consiste votre métier concrètement et quels sont vos projets de développement ?

Je couvre tout ce qui se rattache à la fleuristerie, surtout en matière de création de bouquets, couronnes pour tous les évènements de la vie des plus heureux au pire comme les décès. Aussi je vends des plantes, des vases … J’ai également des marchés avec le « Petit Roseau », c’est un restaurant à Issoire et je leur fournis les bouquets pour les tables, mais aussi avec la Société Générale qui demande tous les quinze jours un bouquet pour leur comptoir.

Pour mes fleurs je privilégie la qualité, je passe mes commandes en Hollande par internet mais j’ai aussi des fournisseurs directs sur Clermont-Ferrand qui font venir des fleurs de Tunisie et de la Hollande également.

Pour mieux faire connaitre mon magasin j’ai participé au journal des commerçants d’Issoire qui m’a consacré un article et j’ai aussi mis une affiche à l’entrée d’Issoire vers l’hôpital pour indiquer la direction de mon magasin. Dès qu’il y a des événements importants je passe une petite publicité sur « L’Echo ».

Je souhaite aussi en septembre finaliser un autre projet pour mieux développer mon entreprise : faire de la formation aux particuliers dans l’atelier du magasin. Je donnerais des cours individuels pour privilégier des moments plus conviviaux et intimes. Je pense que les gens aiment bien fabriquer leurs propres créations. Ces créations seraient totalement libres, je serais juste là pour leur apprendre le nécessaire et leur donner quelques clés.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !