webleads-tracker

Services aux particuliers

Climtec : une entreprise qui monte en température…

Climtec : une entreprise qui monte en température…

En 2004 Pierre Pougheon crée sa propre entreprise, Climtec, spécialisée dans l’installation d’équipements thermiques et de climatisation. Basée à Cournon d’Auvergne, l’entreprise opère sur tout le secteur du Centre de la France. Portrait d’une société en pleine structuration …


Issu d’une première formation en productique mécanique, Pierre Pougheon change littéralement d’horizon professionnel lors d’un stage dans le domaine du génie climatique. Réorienté vers l’I.U.T. thermique de Montluçon, Pierre Pougheon se fait embaucher dès l’obtention de son diplôme par la même société au sein de laquelle il avait effectué son stage deux ans plus tôt.  Ma tâche était de faire les devis et de réaliser les études thermiques pour les clients. Mais le bureau ce n’était pas vraiment mon truc ; j’ai donc décidé de changer de poste en allant directement sur le terrain et faire des installations. J’ai fini par évoluer en devenant responsable de chantier, jusqu’au jour où je me suis dis…pourquoi pas moi ?»

En 2004, Pierre Pougheon frappe à la porte de la Chambre de Commerce. Son but ? Créer sa propre entreprise de climatisation. Associé à son père, la S.A.R.L Climtec voit le jour en juin 2004 à Cournon. Au départ, Pierre Pougheon est multi-casquettes, « au début j’ai repris mon tablier de technicien et je suis retourné sur le terrain car nous étions que deux ». 8 ans plus tard, l’entreprise a changé d’envergure. « Au jour d’aujourd’hui nous sommes douze dans la société. J’ai mis en place un bureau d’études, un service après-vente, et 7 techniciens dont 2 apprentis qui s’occupent des installations. »

Les affaires semblent florissantes pour la société de Pierre Pougheon, mais les débuts n’étaient pourtant pas si engageants, « sans carnet d’adresse, au début je ne faisais que de la sous-traitance. J’allais voir les concurrents et je faisais les chantiers qu’ils ne voulaient pas faire. Puis, grâce au bouche-à-oreilles, j’ai eu de plus en plus de clients. J’ai embauché des salariés et développé mon activité ». Une évolution marquée par une opportunité que Pierre Pougheon ne manque pas de souligner, « au bout de deux – trois ans d’activité, j’ai été contacté par une importante enseigne, La Halle aux Chaussures, qui cherchait un prestataire sur la région pour s’occuper de ses magasins en maintenance et en installations. Ça a été ma chance, et actuellement je travaille avec cinq ou six enseignes différentes sur tout le secteur Centre. »

Avec un chiffre d’affaires de près de 2 000.000 d’euros, Pierre Pougheon semble satisfait de sa réussite en tant que chef d’entreprise mais déplore un manque de structuration au cœur de sa société. « Je n’ai toujours pas de responsable de chantier, ni de commercial, je suis donc, 8 ans après, toujours multi- casquettes. J’ai pour projet, d’ici 2013, de passer à une vingtaine de salariés en structurant les statuts de chacun. » Parmi ses projets, l’entrepreneur entend bien étendre son terrain d’activité, « par rapport à la demande, je souhaiterai développer mon affaire dans le Sud, et pourquoi pas sur Paris. »

La concurrence ? Pierre Pougheon a su la détourner. « En 2011, j’ai créé I.T.C à partir d’une affaire de plomberie et chauffage en cession d’activité, qui travaillait de près avec un promoteur immobilier. Cela m’a permis de développer mon activité dans le secteur du génie climatique et de mieux préparer les évolutions à venir avec la Réglementation Thermique 2012. De plus la société I.T.C et l’une des rares à être qualifiée pour réaliser les tests de perméabilités à l’air.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !