webleads-tracker

Formation, éducation

Cordo 63, la nouvelle cordonnerie clermontoise

Cordo 63, la nouvelle cordonnerie clermontoise

A 43 ans Christophe Giraud décide de se mettre à son compte et d’ouvrir son propre magasin de cordonnerie, Cordo 63. Situé au cœur de Clermont-Ferrand, il invite ses clients à lui confier leurs chaussures, afin de leurs donner une seconde vie.


En quelques mots, pourriez-vous vous présenter ?

A 43 ans, après un accident de travail, Christophe Giraud ne pouvait continuer d’exercer son activité. «Je travaillais depuis toujours dans le domaine de la chaussure, c’est un milieu que j’affectionne particulièrement, j’ai donc souhaité ouvrir un magasin dans le même secteur ». C’est ainsi qu’il a ouvert Cordo 63 le 16 mars 2012.

Après 18 mois de formation près de Tours, Christophe Giraud explique que l’ouverture de son magasin « fut un réel aboutissement, que j’attendais avec impatience. En effet, les démarches administratives avant d’ouvrir le magasin n’ont pas été faciles à gérer, puisque je partageais mon temps entre Tours et Clermont-Ferrand ».

Pouvez-vous nous dresser le portrait de votre entreprise ?

Cordo 63 est un magasin de cordonnerie multiservices, qui fait aussi de la gravure, des clés et des plaques minéralogiques. « Je suis implanté en centre-ville, c’était très important pour moi. J’ai longtemps travaillé dans des centres commerciaux, mais les conditions de travail sont plus contraignantes : il n’y a pas de possibilité de fermeture ou d’absence et c’est une lumière artificielle ».

Cet emplacement privilégié donne à Christophe Giraud une visibilité optimale, qui attire ainsi une clientèle très hétérogène. « J’ai des clients de tout âge et de tout horizon, bien que cela reste une clientèle urbaine ».

Pour être vu de tous et repérer facilement Christophe Giraud a distribué des flyers et a fait référencer le magasin sur les Pages Jaunes et sur internet, on peut ainsi le trouver à cordonnier, graveur, plaques d’immatriculation et clés.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !