webleads-tracker

Services aux particuliers

Phil’vert services, la qualité via l’expérience !

Phil’vert services, la qualité via l’expérience !

Après une carrière riche et diversifiée, c’est à 53 ans que Philippe COUTAREL, fort de 6 ans d’expérience en entreprise d’espaces verts, a décidé de se lancer à son tour dans le service d’aménagement paysager.


C’est au 1er Février 2012 que Philippe COUTAREL a débuté seul son activité, mais avec un carnet d’adresse garni grâce à ses longues années d’expérience. En effet son parcours est long et intéressant puisqu’il a été dans un premier temps entrepreneur : « après 8 mois de formation au Lycée Agricole Marmilhat et la validation de mon diplôme qui m’a permis de m’installer, je suis resté14 ans à la tête de ma propre exploitation agricole. » Il a ensuite décidé de vendre et a trouvé du travail dans le même secteur : « C’est aujourd’hui un secteur que je connais bien puisque j’ai travaillé 6 ans dans une entreprise d’espaces verts, mais après des soucis avec le directeur et un licenciement en 2011, j’ai décidé de créer ma propre entreprise ! Il est vrai qu’aujourd’hui à 53 ans, il est difficile de trouver du travail ! ».

Philippe COUTAREL travaille seul et bénéficie d’aide ponctuelle quand c’est nécessaire. Installé dans la ville de Sayat, il effectue tous les services qu’une entreprise d’espaces verts peut réaliser, allant de l’entretien, taillage, élagage à la création.

Travaillant essentiellement pour des particuliers dans les environs de Sayat (rayon de 15 Km environ), il offre à sa clientèle locale une expertise et une réactivité importante par rapport à des gros paysagistes qui eux sont moins intéressés par les particuliers. Réellement attaché à l’Auvergne, il est membre d’un groupement d’entreprise de la commune de Sayat de tous les corps d’artisans : Artisaniat, et a travaillé avec la commune de Volvic sur un projet d’agendas mais également avec un club de football ce qui lui a permis de faire parler de lui. Cependant, « la communication à domicile et le bouche à oreille constituent encore la meilleure des communications ! ».

« Afin de garantir ma capacité à créer mon entreprise, j’ai réalisé une étude prévisionnelle avec la CCI et un stage d’une semaine avec des professionnels de l’entreprise pour consolider mes connaissances de chef d’entreprise. Dans le but de cibler un maximum de clients, une quantité importante de matériel était nécessaire, les négociations avec les banques ont donc était assez ardues mais ont finis dans les meilleurs termes. »

Philippe ambitionne de développer l’entreprise petit à petit et de pouvoir embaucher quelques personnes en plus ainsi que de monter un bâtiment à l’avenir pour stocker le matériel mais aussi éventuellement de lancer son site internet afin d’augmenter les possibilités de contacts avec son entreprise.

Philipe_coutarel@hotmail.fr



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !