webleads-tracker

Services aux particuliers

Cyclo Message 63 : le nouveau coursier à vélo de Clermont-Ferrand

Cyclo Message 63 : le nouveau coursier à vélo de Clermont-Ferrand

Avec son vélo cargo danois, Thomas Sansano parcourt les rues clermontoises pour livrer des plis, des colis et même des fleurs. Séduit par le concept de messagerie à vélo, ce jeune créateur propose à ses clients un service novateur.


En quelques mots, pourriez-vous vous présenter ?

Destiné à une carrière de professeur d’éducation physique suite à des études de Staps, Thomas Sansano a finalement choisi de se tourner vers le commerce. Après plusieurs années passées en tant que commercial, il se décide, à 29 ans, de se lancer dans la création en proposant un nouveau service de coursier. « J’ai souhaité créer mon entreprise puisque je n’étais pas satisfait par mon travail, et j’avais besoin d’autonomie. De plus, le projet me semblait très intéressant et j’ai vu qu’il fonctionnait très bien dans d’autres villes ».

Après avoir réalisé une étude de marché, Thomas Sansano a rencontré des plates-formes, puis a demandé à bénéficier d’aides, c’est ainsi qu’il a pu débuter son activité en avril 2012.

Pouvez-vous nous dresser le portrait de votre entreprise ?

Cyclo Message 63 est le premier coursier à vélo sur l’agglomération Clermontoise. Thomas Sansano a choisi de travailler avec un vélo cargo tout droit venu du Danemark, sur lequel est installée une énorme caisse pour transporter et livrer les plis, les colis, ou encore des fleurs. Le vélo est aussi équipé d’une assistance électrique afin de pouvoir s’adapter à la géographie clermontoise. « Le vélo est une alternative écologique aux véhicules motorisés, mais tout aussi rapide, qui permet de rendre plus accessible les rues piétonnes et l’hyper-centre-ville et renvoie une image très valorisante pour les clients ».

Pour séduire ses clients, ce jeune clermontois a commencé par faire du démarchage, c’est ainsi qu’il a trouvé ses premiers clients. Il compte aussi énormément sur son vélo pour faire sa propre publicité : « j’ai fait inscrire sur mon vélo l’adresse du site internet et mon numéro de téléphone ».

Thomas Sansano vise principalement les professionnels, il travaille notamment avec des architectes, des imprimeurs, un fleuriste, des bailleurs sociaux… « J’ai choisi de me concentrer sur les professionnels parce qu’ils me garantissent des courses régulières ».

Et enfin, pour terminer, revenons à vous.

Pratiquez-vous un sport ?

Je pratiquais le tennis de table et je faisais du VTT avant mais aujourd’hui je n’ai plus le temps.

Si vous devez déjeuner ce midi avec des clients, avez-vous un restaurant préféré ?

J’apprécie le Garden Ice.

Le soir, pour décompresser après une longue journée de travail, vous êtes plutôt, à rester en famille, aller boire un verre, voir un bon film, courir, ou rester encore 2h de plus au bureau ?

Je dirais aller boire un verre au Baroque Café.

Si je vous croise sur la route, vous êtes au volant de quelle voiture ?

Je n’ai pas de voiture, ma femme roule en Swift.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !