webleads-tracker

Etudes, conseil, expertise

Top Body (anciennement DG Nutrition) : la diététique des sportifs

Top Body (anciennement DG Nutrition)  : la diététique des sportifs

A 24 ans, deux jeunes associés ont décidé d’ouvrir la première boutique de diététique sportive à Clermont-Ferrand. Ils initient les sportifs à la diététique quotidienne afin d’améliorer leurs performances et leur condition physique. Ils offrent un conseil et un suivi personnalisé, ouvert à tous types de sportifs.


En quelques mots, pourriez-vous vous présenter ?

En mai 2012, Jonathan Dahci et son meilleur ami, ont décidé de se lancer dans la création, en ouvrant la première boutique de diététique pour les sportifs à Clermont-Ferrand.

Très complémentaires, les deux associés ont chacun leur domaine de spécialisation. En effet, Jonathan Dahci s’est orienté dans le sport et a obtenu son Brevet Professionnel de préparateur physique et son meilleur ami s’est tourné vers le commerce et a décroché son BTS management.

Tous les deux entrepreneurs et désireux d’évoluer, ils ont décidé de s’associer et d’ouvrir leur propre boutique. « Nous avons participé au concours de Clermont Agglo Initiative, ce qui nous a permis d’obtenir des subventions. Pour cela, nous avons présenté un dossier, au début nous avons eu du mal à convaincre, puisqu’il n’y a pas beaucoup de chiffres à avancer, étant donné que le secteur est encore peu développé ».

Pouvez-vous nous dresser le portrait de votre entreprise ?

« Top Body (ex DG Nutrition) fait de l’accompagnement de sportifs. Nous les aidons à élaborer un programme diététique, grâce aux compléments alimentaires, mais aussi sportif, qui agit et améliore la condition physique. La boutique propose aussi des conseils et un suivi durable. La clientèle que nous ciblons est donc assez large. Elle a entre 18 et 30 ans et comprend aussi bien les sportifs de haut niveau que les amateurs, qui pratiquent tous types de sport ».

Les deux associés ont choisi de s’implanter à Clermont-Ferrand pour sa dynamique sportive, les résultats sportifs et les nombreuses structures existantes. Il faut savoir que Clermont-Ferrand est la 7e ville de France la plus sportive.

Actuellement la boutique ne compte que très peu de concurrents. En effet, il n’existe seulement que quelques points de vente, la majorité sont uniquement présents sur internet. Ainsi, pour se différencier, les deux amis ont décidé d’ouvrir d’abord une boutique, afin de drainer la clientèle et d’avoir un portefeuille client, puis dans un second temps, ils envisagent de développer leur propre site marchand, mais uniquement au niveau local. « Avec notre boutique nous offrons un accompagnement et une initiation à la diététique avec un suivi personnalisé »./Les deux associés souhaitent profiter du rayonnement de tous les supports de communication. « Déjà présents sur les réseaux sociaux, nous prévoyons de développer à court terme notre application pour smartphones. Nous avons aussi lancé une campagne de publicité affichage et flyers et sur les écrans numériques des salles de sports. Nous utilisons tous les outils capables de toucher notre cible. Nous faisons aussi de la communication à l’échelle nationale, avec de la publicité dans les magazines spécialisés ».

Et enfin, pour terminer, revenons à vous.

Etes-vous membres des clubs, de groupements d’entreprises, ou élus de syndicats professionnels ou de chambres consulaires ?

Nous sommes membres de l’association de commerçant de Clermont-Ferrand : Cœur de ville.

Pratiquez-vous un sport ?

Je fais de la musculation, et je pratique les sports de combat.

Si vous devez déjeuner ce midi avec des clients, avez-vous un restaurant préféré ?

J’apprécie Sushi shop.

Le soir, pour décompresser après une longue journée de travail, vous êtes plutôt, à rester en famille, aller boire un verre, voir un bon film, courir, ou rester encore 2h de plus au bureau ?

’aime aller courir, mais en ce moment je reste plus au bureau.

Si je vous croise sur la route, vous êtes au volant de quelle voiture ?

Je me déplace en transport en commun.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !