webleads-tracker

Services à l

E.R.B : la bureautique au service des entreprises clermontoises

E.R.B : la bureautique au service des entreprises clermontoises

Ancien technicien, Eric Baud décide « seul et malgré la crise », de créer sa propre entreprise de bureautique et de réseautique. E.R.B voit ainsi le jour en juillet 2009 à Clermont-Ferrand avant de s’épanouir à Saint-Babel, siège social et domicile de l’entrepreneur.


A 43 ans, Eric Baud est un ancien technicien spécialisé dans les photocopieurs, imprimantes et autres systèmes d’impression. C’est en 2009, suite à la situation financière irréversible de son ancien employeur, que le technicien devient entrepreneur en créant E.R.B. « La société pour laquelle je travaillais avant s’est retrouvée en redressement judiciaire. J’ai alors décidé de prendre les devants en créant ma propre entreprise. Cela s’est fait naturellement.»

« Quand on passe de deux salariés à la gestion d’une entreprise, il faut un temps d’adaptation. Mais heureusement, en gardant les clients que j’avais en tant que technicien, j’ai pu me forger rapidement une clientèle fidèle. Du cabinet d’avocats à la société de transports, E.R.B est basée essentiellement sur le commerce inter-entreprises et sur le bouche à oreille. ». N’ayant connu aucun litige client en 3 ans d’existence, l’entreprise est en progression constante et double son chiffre d’affaires chaque année. Eric Baud avoue même comptabiliser un chiffre d’affaires de plus de 150.000€ pour l’année 2011.

Son point fort ? Le service. « C’est une petite structure que je considère comme une société de services et non comme une société commerciale. Je mise tout sur la qualité du service plutôt que sur le chiffre à tout prix ! » Installation, mise en service, livraison des consommables…tels sont les services sur lesquels Eric Baud met un point d’honneur à s’engager. Distributeur exclusif de la marque Triumph-Adler (spécialiste de la gestion de documents – ndlr), Eric Baud avoue ainsi vendre entre 20 et 30 machines par an à sa clientèle (exclusivement !) clermontoise.

D’abord implantée dans la zone industrielle du Brézet, l’entreprise de bureautique et de réseautique évolue désormais à Saint-Babel. Directeur à domicile, Eric Baud gère seul son entreprise ; avouant cependant l’utilité grandissante d’un commercial. « Je ne suis pas vendeur, je souhaiterais donc m’appuyer sur un véritable commercial qui puisse développer le chiffre d’affaires en prospectant physiquement. » A long terme, il souhaite développer sa TPME tout en restant simple, « Pas plus de 3 / 4 salariés. Je veux rester un artisan dans le métier, je ne veux pas faire de l’industriel. Une structure démesurée ne m’intéresse pas. Ce n’est plus la mode des grosses structures».

Pour finir, Eric Baud confit ne pas vouloir s’étendre à une dimension nationale, la clientèle locale lui convient amplement. Seul regret de l’entrepreneur, « ne pas l’avoir fait plus tôt ! »



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !