webleads-tracker

Services aux particuliers

Espace Nature, pour des jardins durables

Espace Nature, pour des jardins durables

Nicolas Servieres a créé une toute nouvelle entreprise de paysagiste : bien que ce soit à petite échelle cet entrepreneur dynamique souhaite innover de nouvelles choses dans ce domaine. Il mise en particulier sur le développement durable dans les parcs et jardins en s’adaptant au climat et besoin des plantes pour éviter des incohérences qui mèneraient à l’épuisement rapide de celles-ci.


Parlez-nous un peu de vous en tant que nouveau créateur …

J’ai démarré mon activité le 16 avril de cette année, seul. J’ai toujours travaillé dans les espaces verts en entreprise. Néanmoins les directives de mon ancienne entreprise ne correspondaient pas avec mes propres projets de travail. Afin de pouvoir travailler selon mes envies j’ai choisi d’ouvrir ma propre entreprise à 33 ans, car ayant été employé dans plusieurs entreprises pendant des années j’ai voulu m’investir totalement dans mon métier. J’ai donc profité de ce départ pour mener à bien ce projet.

Concrètement que fait votre entreprise ?

Je suis dans la création et entretien de parcs et jardins. J’essaie cependant d’apporter une nouvelle conception des espaces verts pour marquer ma différence. Il s’agit d’adapter les végétaux au mieux à leur environnement pour limiter la taille et les interventions par la suite. Je choisis minutieusement les végétaux par rapport au terrain et à l’ensoleillement, ainsi le travail est efficace dans la durée. Cependant je me dois de m’adapter à la demande de mes clients, j’essaye aussi de leur expliquer ce qui serait le mieux pour eux. Je me dois donc de trouver le bon compromis entre leurs attentes et ce dont il est nécessaire pour permettre au jardin de se développer.

Mon dépôt est à l’USSAF, à Pontgibaud mais cela n’a pas vraiment d’influence sur les demandes car je me déplace partout dans le département. Pour l’instant, j’essaie de développer mon entreprise sur le plan local, mais je souhaite aussi d’ici quelques années embaucher du personnel pour étendre le projet. Ma principale priorité est de trouver du travail de façon à occuper mon temps à 100%. Je cherche à marquer la différence avec mes concurrents en fournissant un travail qui s’inscrit et qui se développe durablement. C’est précisément ce que je cherche à faire savoir par le bais du bouche à oreille. Il s’agit de faire aussi de la concurrence aux grosses entreprises de paysagistes sur Clermont, la petite taille de mon entreprise ne me permet pas de répondre aux grosses demandes de chantier. Cela s’avère être un avantage, car étant tout seul je peux m’investir passionnément dans mon travail et fournir un travail de qualité, ce qui n’est pas toujours le cas lorsqu’il s’agit de grosses entreprises qui cherchent avant tout la rentabilité.

Travailler pour soi-même oblige à travailler avec rigueur et investissement, mais surtout avec envie.

Ce n’est pas toujours le cas lorsque l’on est salarié. Pour l’instant mon objectif premier est de faire des petits chantiers, pour m’apporter une clientèle fiable et temporelle, les gros chantiers à l’heure qu’il est ne m’intéressent pas. Je travaille aussi en relation avec quelques municipalités, ainsi je me crée un certain nombre de contacts.

Pour ce qui est de la publicité j’ai fait déposer des flyers dans des boites aux lettres. Mais je mise beaucoup sur le bouche à oreille, je commence déjà à avoir quelques retours de clients satisfaits de mes prestations.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !