webleads-tracker

Services aux particuliers

Feerik nails : Au pays des ongles

Feerik nails : Au pays des ongles

Après 4 ans comme Commerciale dans la grande distribution, Nelly Vallortigara ouvre le premier bar à ongle clermontois. Portrait d’une amoureuse de l’Auvergne qui tente d’imposer un nouveau concept venu des Etats-Unis.


En quelques mots, pourriez-vous vous présenter ?

Forte de ses 4 années d’expérience de commerciale pour un grand groupe d’agro-alimentaire, Nelly Vallortigara décide de prendre en main sa vie en se mettant à son compte. C’est ainsi qu’elle ouvre en mars 2010 Feerik Nails. « Je me suis lancée toute seule en tant qu’Auto-Entrepreneur puisque j’exerçais à mon domicile. J’ai ensuite décidé d’ouvrir une boutique et j’ai alors embauché un comptable. Ce dernier m’a conseillé de changer de statut et je suis passée en entreprise individuelle avec mon mari en tant que conjoint collaborateur. Récemment nous avons déménagé et nous avons ré-ouvert la boutique en tant que SARL, un statut plus adapté à notre activité ».

La jeune femme témoigne de son expérience : « il y a beaucoup de difficultés lorsque l’on crée une entreprise, mais on apprend en se relevant. Je dirais que le plus dur est d’être crédible auprès des interlocuteurs, principalement auprès des banques ».

Pouvez-vous nous dresser le portrait de votre entreprise ?

Aujourd’hui, Feerik Nails est le premier et le seul bar à ongle de la région, un concept américain ou les femmes viennent se faire faire les ongles « comme on peut aller boire un verre ». « Nos clientes viennent chez nous sans rendez-vous, principalement pour de la pose de vernis. En 10 minutes et pour 7 euros, elles repartent avec une nouvelle manucure. Nous faisons aussi de la pose d’ongles, de l’extension de cil et du blanchiment dentaire ». Un concept qui séduit principalement les femmes actives entre 25 et 35 ans.

C’est dans le cadre de son ancien travail que Nelly Vallortigara a découvert la région. Elle tombe alors doublement amoureuse. De l’Auvergne tout d’abord, « Proche de la montagne mais aussi guère éloigné de la mer, je ne quitterais cet endroit pour rien au monde», mais également de celui qui deviendra son conjoint.

Actuellement trois dans l’équipe, la tête tournée vers l’avenir, la jeune femme envisage si l’opportunité se présente d’ouvrir une franchise régionale dans les principales villes de la région, telles que Vichy ou Le Puy en Velay. Dans un premier temps, elle se concentre essentiellement sur le développement de son établissement.

« Afin de faire connaitre notre bar à ongle, nous avons fait de la distribution de flyers, nous avons communiqué dans le magazine Zap et dans le petit zappeur qui sera distribué à l’occasion de la foire de Cournon. Nous avons aussi une page Facebook qui fonctionne très bien, un site internet (www.feeriknails.com) et nous sommes référencés dans les pages jaunes ».

Extrêmement active, Nelly Vallortigara est également trésorière du Syndicat Français des Prothésistes Ongulaires qui a pour but de renforcer la réglementation de ce métier pour que les clients aient des prestations de qualité. Enfin, elle fait aussi partie de l’association Clermont commerce.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !