webleads-tracker

Services à l

Anvilys, une nouvelle imprimerie à Cournon d’Auvergne

Anvilys, une nouvelle imprimerie à Cournon d’Auvergne

A 45 ans, Sylvain Lagrée a choisi de se mettre à son compte en créant sa propre entreprise spécialisée dans le graphisme et l'impression, domaines dans lesquels il a toujours travaillé.


Fort de ses 25 ans d’expérience dans le graphisme, Sylvain Lagrée décide de se tourner vers l’entreprenariat : ” J’ai toujours été salarié dans les arts graphiques et puis petit à petit, j’ai eu envie de faire tout seul ce que je savais faire chez les autres. J’ai commencé par créer une auto-entreprise à côté de mon travail de salarié pendant deux ans.”. Au départ, cet infographiste se concentre sur la réalisation de supports papiers tels que des affiches, flyers, dépliants et catalogues. Pour répondre à la demande des clients, il choisit de diversifier son activité : ” Je me suis intéressé à la signalétique car des clients m’ont demandé des autocollants, et autres articles, je me donc suis formé. J’ai acheté du matériel. Aussi, on me demandait beaucoup de marquage de vêtements et je me suis alors équipé pour cela. Comme ça marchait bien, je me suis lancé et j’ai arrêté mon travail de salarié pour créer ma société.”. C’est ainsi qu’en août 2012, la SARL voie le jour. Sylvain Lagrée donne son empreinte à son entreprise en choisissant de l’appeler Anvilys, l’anagramme de son prénom.

La création de l’entreprise n’a pas été chose aisée puisqu’il aura fallu pas moins de six mois pour que le projet aboutisse. Sylvain Lagrée n’a obtenu aucune aide pour monter son affaire : ” J’ai eu le droit strictement à rien ! Quand j’ai demandé à Pôle emploi, ils n’ont pas voulu de moi parce que j’avais démissionné. Ça n’a pas été simple et ça a été coûteux. Mais il faut vraiment insister. “. Le local est situé à Cournon d’Auvergne et dispose d’un espace client ainsi qu’un atelier dans l’arrière boutique où sont entreposées de nombreuses machines telles que des imprimantes papier et textile, des ordinateurs, une table de découpe, une presse, un traceur, etc. ” Je suis obligé d’investir pas mal dans les machines pour répondre aux attentes des clients. Dans l’avenir, il me faudra plus de matériel : une brodeuse ainsi qu’un kit de sérigraphie soit une imprimante spéciale textile.”.

Les services proposés par l’imprimerie sont diverses : création de visuels, impression, signalétique, marquage textile et objets publicitaires. ” Je m’adapte au client : il y a des gens qui n’ont aucune idée de ce qu’ils veulent faire. A ce moment-là, je leur propose des maquettes et je fais en fonction de leurs choix. D’autres ont déjà un projet bien pensé que je n’ai plus qu’à réaliser.”. La spécialité de Sylvain Lagrée concerne la signalétique ainsi que le marquage textile car ” au niveau du marquage textile, il n’y a pas vraiment de concurrence sur la région. J’ai des imprimantes de sublimation pour les tee-shirts ou les polos en polyester blanc. Le résultat est magnifique. La chaleur projette l’encre à l’intérieur des mailles et ça donne une impression que le visuel est dans le tissu.”. Sylvain Lagrée travaille avec une clientèle hétérogène : beaucoup d’artisans et de commerçants mais aussi avec des sociétés de taille plus importante ainsi que des clubs de sport et même une artiste peintre !

Pour se faire connaitre, Sylvain Lagrée paraît dans le journal cournonnais Le Mag ville et a investi dans l’affichage publicitaire auprès d’un stade de foot. Selon ses dires, le bouche-à-oreille est également un moyen efficace pour promouvoir son entreprise. Le bilan est ainsi relativement positif pour ce créateur : ” C’est vrai que tous les mois, je monte mon chiffre d’affaires. Ce n’est pas simple mais c’est quand même vachement enrichissant si ce n’est pas financier, ça l’est intellectuellement.”

 

 

Catty Tavel



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !