webleads-tracker

Commerce

Sabrina Vacher : de l’infographie à la beauté des mains il n’y a qu’un ongle !

Sabrina Vacher : de l’infographie à la beauté des mains il n’y a qu’un ongle !

Ancienne assistante commerciale, Sabrina Vacher décide, seule et à 31 ans, d’ouvrir son propre salon de prothésiste ongulaire à Cournon d’Auvergne. Issue d’une formation d’infographiste, la propriétaire de l’Atelier Ongles & Or revient sur son parcours professionnel artistique et atypique…


Sabrina Vacher porte sa féminité jusqu’au bout des ongles. Habituée à porter des faux ongles depuis des années, c’est un oubli de rendez-vous mensuel avec sa prothésiste ongulaire qui fait basculer sa carrière professionnelle…Hasard ou destinée ? ” J’ai fait mes études dans la publicité, je suis infographiste. C’est donc tout naturellement que, n’ayant pas pu avoir de rendez-vous pour ma pose d’ongles, j’ai décidé de renouer avec le travail manuel et le dessin créatif… ” Sabrina Vacher s’exerce sur elle-même puis sur ses proches, jusqu’au jour où, il y deux ans, elle saute le pas : démissionner de son poste d’assistante commerciale et se mettre à son compte en tant que prothésiste ongulaire. D’abord à domicile puis dans son propre atelier, 12 rue des Gras à Cournon d’Auvergne.

” Ne faire que ça et en vivre ! ” Après un diplôme d’infographiste et une carrière d’assistante commerciale, Sabrina Vacher participe à plusieurs formations de prothésiste ongulaire. ” Apprendre l’anatomie de l’ongle, respecter les normes d’hygiène. Sur dix prothésistes, seules trois sont correctement formées. C’était important pour moi d’avoir cette crédibilité… ” Officiellement à son compte depuis juillet 2012, Sabrina Vacher s’entraîne à cette nouvelle profession depuis 2010. Résultat ? ” J’ai ouvert mon propre atelier le 5 novembre dernier. Je n’exerce plus chez moi mais bel-et-bien dans un magasin, j’ai un véritable lieu de travail. ” Avoir pignon sur rue c’est bien, mais faut-il encore avoir la clientèle qui va avec ! Qu’en est-il du carnet de réservations ? ” La clientèle que j’avais à domicile m’a suivie à la boutique. Quand j’ai ouvert le magasin j’avais déjà un carnet d’adresses. Bonne surprise, car je pensais que mes clientes n’aimeraient pas perdre le service à domicile que je leur proposais avant. Mais, je constate qu’elles ont toutes repris rendez-vous à l’atelier…De plus, depuis le 5 novembre je compte déjà beaucoup de nouvelles clientes. L’effet boutique n’a rien à voir avec le travail à domicile. Il y a du passage…ça offre beaucoup plus de possibilités ! ” .

Retour sur les prestations proposées par l’Atelier Ongles & Or. ” Pose d’ongles en gel ou résine, french’ manucure blanche ou de couleur, vernis permanents ou semi-permanents et décoration ongulaire au pinceau : le Nail Art’ (une technique qui n’est pas sans rappeler le bar à ongles de Nelly Vallortigara – Feerik Nails – une amie de Sabrina Vacher). Je travaille avec des produits professionnels et de qualité. ” Un ensemble de prestations qui n’excède pas les 55€. ” Au niveau des prix je suis dans la tendance du marché professionnel. Des poses de faux ongles à 25€, ça n’existe pas ! Soit le produit est de mauvaise qualité, soit la prothésiste n’est pas formée… Aujourd’hui, il y a beaucoup de boutiques de prothésistes ongulaire qui ouvrent mais toutes ne sont pas issues de formations professionnelles. Une tendance qui décrédibilise la profession. ” Membre du Syndicat Français des Prothésistes Ongulaire, Sabrina Vacher appelle à la méfiance des prestations ongulaires trop alléchantes !.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !