webleads-tracker

Tourisme, restauration

Camping du Loup Blanc : un camping qui a du chien …

Camping du Loup Blanc : un camping qui a du chien …

Situé au cœur du Massif du Sancy, à La Bourboule, le Camping du Loup Blanc, nous ouvre ses portes à l’aube d’une nouvelle saison hivernale. Rencontre avec les propriétaires, Maria et Alain Boulon…sans oublier Cash ( !), le fameux loup blanc !


Lui était à son compte dans le domaine du terrassement, elle était vendeuse. Tout deux quittent leur région d’origine, la Picardie, pour un coup de cœur, l’Auvergne ! Installés depuis mai 2012 à La Bourboule, Alain et Maria Boulon rachètent l’ancien Camping des Volcans, qu’ils ouvrent aux touristes en juillet 2012 sous le nom du Camping du Loup Blanc. Pour la petite anecdote, cette nouvelle appellation s’inspire de l’animal de compagnie du couple, un berger suisse dît loup blanc, ” la mascotte du camping, c’est la star ! “.

Pourquoi la Bourboule ? ” On connaissait le milieu en tant que touristes. Nous sommes camping-caristes, donc nous venions régulièrement dans la région. J’ai également eu quelques soucis de santé, donc La Bourboule et ses cures thermales se sont imposés naturellement. “, explique Maria Boulon.

Ouvert depuis le 1er juillet dernier, le camping d’un hectare et demi compte 8 mobil-homes et plus de 40 emplacements pour tentes et autres caravanes. A nu depuis 8 ans, le camping a subi quelques changements ; des investissements pour Alain et Maria. “On a notamment refait l’électricité et la plomberie qui étaient laissées à l’abandon. Nous avons également créé le bar et l’accueil au sein de la bâtisse hexagonale qui est le cœur du camping. Enfin, nous avons investi et mis en place nos propres mobil-homes, car lors de l’achat, le terrain était vide.” Des investissements pour lesquels le couple n’a pas souhaité recevoir des subventions de la CCI, ” car nous ne voulions pas qu’on nous impose des choix “.

L’ambiance ? ” Notre rêve c’était d’apporter quelque chose de différent. Pour respecter l’esprit de la région et l’ambiance que les curistes viennent chercher à La Bourboule, nous avons décidé d’offrir un univers zen et relaxant à nos campeurs. Les gens ne sont pas les uns sur les autres, les mobil-homes et les emplacements sont très espacés et sans vis-à-vis. ” Pour préserver cet univers, le couple a plein de projets : ” On a l’intention d’installer des jacuzzis et d’ouvrir un restaurant au cœur du camping. Notre but c’est de nous différencier des autres campings de la ville “. 5 campings sont recensés à La Bourboule, donc la concurrence est importante pour une ville d’à peine 2000 habitants (INSEE) ; mais Maria Boulon préfère parler de ” collègues. Quand les autres campings sont complets, ils nous envoient des touristes, et vice versa. C’est plus judicieux pour tout le monde de travailler dans cet esprit là. ”

A mi-chemin entre la saison estivale et la saison hivernale, l’heure est au bilan ! ” Cet été, les clients ont apprécié le calme, l’accueil et l’hygiène. On a eu des retombées très positives, avec un bouche-à-oreille florissant. Nos clients sont essentiellement des curistes et des randonneurs. Avec la fin de saison des thermes qui arrive, les curistes vont laisser la place aux skieurs. “



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !