webleads-tracker

Énergie & Environnement

OTI France Services : “Take a risk…become an entrepreneur !"

OTI France Services : “Take a risk…become an entrepreneur !"

7, 10, 20, 50…150, 480 personnes…et pour Rémy BOURDIER, PDG de OTI France Services, juste «  une évidence » et « plus que tout du plaisir » !


Evidence, plaisir…deux mots qui reviennent comme un leitmotiv dans le discours de Rémy lorsqu’il parle avec enthousiasme de son métier de chef d’entreprise !

 

Agé aujourd’hui de 47 ans, Rémy Bourdier a créé son entreprise il y a 12 ans. Alors salarié d’une petite PME, avec en poche un diplôme de BTS en informatique, Rémy était technico-commercial en instrumentation industrielle. Son patron Antoine TOURY,  un homme qui compte dans son parcours professionnel par la confiance qu’il lui a accordé,  avait même le projet de lui transmette son entreprise, mais rien n’avançait assez vite pour Rémy qui «s’embêtait un peu » et « n’avait plus envie de se lever le matin pour se taper 500 kms ! » Alors  « plutôt que de devenir mauvais » il lui fallait « prendre le large » et créer sa propre société.

Une évidence …

Novembre 2000 démission…janvier 2001 création de la SARL CIMA PROCESS (contrôle Instrumentation Mesure Automatisme) dans son pavillon…6 m2 de bureau et c’est parti !

Remy est aussi gourmand qu’il est généreux !

Conscient aussi de certains manques, il cherche des outils pour l’aider dans son métier d’entrepreneur.  Une rencontre avec Elisabeth Hugon sur un forum CCI de la création et de la reprise d’entreprises le décide à intégrer la première formation «  PROFESSION CHEF D’ENTREPRISE » (PCE)

Bien sûr «  on a essuyé les plâtres, c’était la première », mais « j’ai beaucoup appris et dans tous les domaines qui intéressent un chef d’entreprise,  compta, finances, commercial, marketing… et consciemment ou inconsciemment ça m’a donné tout un tas d’outils qui après m’ont évité de faire des erreurs… »

« La grande richesse de cette formation,  c’était aussi les rencontres et le partage d’expériences avec les autres chefs d’entreprises du groupe. Encore aujourd’hui j’ai gardé des liens avec certains que je vois ou j’appelle régulièrement, comme  Régis Baujard par exemple de BUTIMIEL, avec lequel j’étais en ligne tout à l’heure ! »

Le bilan de cette formation  est qu’ « elle m’a permis de savoir où je pouvais aller, cela m’a aidé aussi pour le recrutement de mes collaborateurs ou encore pour discuter avec les banques… et depuis plus de 10 ans que j’en suis sorti, je l’ai vendu une bonne dizaine de fois ! » J’ai aussi participé au démarrage d’une association des anciens PCE, même si aujourd’hui je manque de temps pour être présent. Je suis conseiller prudhommal, administrateur Medef, membre de Réseau Entreprendre Auvergne et aussi…chef d’entreprise  avec des responsabilités, et malheureusement  je ne peux pas être partout !»

 

Partage, générosité…

« Tout Rémy »Rémy qui apprend vite et qui a tout de suite mis en pratique les acquis, cultivé les rencontres pour continuer à progresser : mars 2002 rachat de la société OTI avec laquelle il travaillait déjà, sur toute la France, dans le domaine de l’instrumentation et du contrôle de chauffe et un premier bond de 1 à 7 personnes.

Fort de la présence de OTI au national et d’une expertise reconnue auprès des grosses centrales de chauffe (dont la chaufferie du Chu),  Rémy a pu   mettre un pied  dans d’autres industries partout en France pour leur offrir une solution globale services  et  très vite la société est passée de 7 à 20 personnes.

1…7…20 personnes… et bientôt une autre opportunité  se présente sous la forme d’un courrier de EDF/GDF, en 2004,  pour externaliser certaines prestations de service et notamment le relevé des compteurs. «  J’aurais pu chiffonner le papier et passer à autre chose mais ça m’a interpellé, et  j’y ai vu une chance pour OTI de se développer encore plus vite sur l’aspect service qui m’intéressait particulièrement !»

 

Rémy prépare alors  le petit Powerpoint qui va bien, prend sa valise  et affiche son plus large sourire pour aller convaincre EDF/GDF  et expliquer son projet d’externalisation du service sur toute la France. Il obtient un premier feu vert pour un test, sur une toute petite partie du Puy De Dôme, du côté d’Issoire et du massif du Sancy.

2 ans passent, EDG/GDF devient ERDF/GRDF…et  c’est finalement en mars 2006, ayant prouvé son savoir-faire industriel,  qu’il obtient l’accord du service achat au national «  et là c’est parti ! »

 

Plaisir…

CIMA PROCESS devient OTI GROUPE pour la holding, avec d’un côté  OTI industrie -l’OTI historique en instrumentation industrielle- et OTI France Services pour la nouvelle activité. L’effectif fait un bond et passe de 50 personnes au 2 juillet 2006 à plus de 480 aujourd’hui !

Entre temps Rémy a été lauréat de Réseau Entreprendre Auvergne (2007)  suite à une rencontre décisive avec Michel BOUYSSY, PDG de Néodis, et alors Président de l’association : une belle rencontre, de celles qui comptent humainement et professionnellement, avec aujourd’hui un lien professionnel très fort et une grande complicité.  «  Avec Michel on s’amuse bien et on se complète ! » Grâce à lui, il s’est restructuré (vente de OTI industrie en juillet 2012) pour conserver uniquement OTI France Services qui réalise près de 20 M euros de CA.

Parmi ses clients, on peut citer ERDF bien sûr, LE client historique, mais aussi GRDF, PRIMAGAZ pour  les métiers du gaz, La SAUR pour le secteur de l’eau  et les plombiers-chauffagistes pour la partie thermique-changement de chaudières, de ballons, de radiateurs-  avec des donneurs d’ordre comme les syndics, les offices de HLM, Lôgidome…

 

Mais pour en arriver là,   «  ça n’a pas été toujours été tout rose ! »

Il faut se battre, il y a de la concurrence et « j’ai fait aussi des expériences malheureuses. Je fais assez vite confiance et je n’ai pas toujours bien su m’entourer…j’ai essuyé des revers mais tout est formateur ! Après tout est question d’équilibre entre les risques et les mauvais choix que tu prends et les bénéfices que cela te rapporte en ayant conscience de tes responsabilités de chef d’entreprise.

 

Une évidence…

Aujourd’hui, Rémy Bourdier joue à fond le point fort de OTI qui est la diversification : l’eau, le gaz, l’électricité  et la thermique, avec un virage vers les nouvelles technologies et le numérique,  et en prévision pour OTI  le changement des compteurs électriques – 35 millions à changer sur 5 ans et 10 millions  de compteurs gaz! »… «  Une opportunité phénoménale pour le groupe » !

OTI France services est la seule entreprise pilote sur ces 2 projets, et « l’avenir c’est toute cette partie prestation de services, en tenant compte de l’évolution de la technologie et métiers du développement numérique ».

 

Plaisir…

Aujourd’hui Remy BOURDIER est un chef d’entreprise heureux «  la vie vaut le coup d’être vécue, si l’on prend  du plaisir : pour moi c’est sûr, si c’était à refaire je referai !…Il faut ressentir les choses, ne pas rester dans sa bulle, être à l’écoute des opportunités…et y aller ! »

« De toute façon, c’est tellement compliqué en France de créer et de développer une entreprise qu’à ceux qui me demandent si je leur conseille de le faire je réponds que ce n’est pas la bonne question : devenir chef d’entreprise ce ne doit pas être un choix mais une évidence ! »

 

OTI FRANCE SERVICES

12, rue Eugène Renaux – Z.I 63800 COURNON D’AUVERGNE

Tél. : 0 825 560 990

Fax : 04 73 84 40 06

Email : info@oti-france.com.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !