webleads-tracker

Réseaux

Michel Calais, gérant passionné d’un PMS à Palladuc

Michel Calais, gérant passionné d’un PMS à Palladuc

A 56 ans, Michel Calais tient un Point Multi-Services à Palladuc. Il revient sur sa passion pour le commerce de proximité.


Après sept années passées dans une banque, Michel décide en 1987 de se lancer dans le commerce de proximité pour lequel il avait un attrait tout particulier. Pendant 15 ans, il gère une supérette sur les Monts du Lyonnais, à Saint-Julien-sur-Bibost dans le Rhône.  Fort de cette expérience, Michel Calais reprend l’enseigne « 8 à Huit » de Chabreloche en 2006 et se met à prospecter aux alentours pour booster l’activité de ce commerce rural. « J’ai commencé à travailler avec la cantine de Palladuc, située à une quizaine de kilomètres de Chabreloche,  et c’est là que j’ai découvert que la bourgade n’avait pas encore de supérette. J’y ai donc vu une opportunité de marché et j’ai décidé de m’installer ici ! » déclare le commerçant.

Michel Calais ne s’y était pas trompé, le marché était bien là . « Palladuc représente environ 500 habitants. C’est une population qui est jeune et croissante, c’est même le seul village des environs  dont la population continue à augmenter ! » annonce t-il, manifestement très satisfait.

Les services fournis par Michel sont très complets :  «  On vend de tout dans mon magasin. Les Points Multi-Services sont, comme son nom l’indique, là pour assurer de multiples services aux clients, allant de l’alimentation générale à la livraison de bonbonne de gaz en passant par la presse et le tabac. Les clients apprécient de tout trouver à des prix intéressants et s’ils ont un besoin bien spécifique, je m’arrange pour leur fournir le produit de façon très réactive. C’est l’avantage d’un commerce de proximité, on s’adapte rapidement aux besoins des clients ! ».

Le commerçant est également conscient de son rôle crucial dans le maintien de l’activité et du dynamisme du village. « Il faut évidemment aimer le relationnel pour exercer ce métier. Je suis un peu le confident de ces gens…surtout depuis que le curé du village est parti ! ».

De son côté, il a décidé de faire parti du réseau des PMS car c’est un bon moyen de trouver du soutien. « Les commerçants ont besoin d’être aider par les organismes , c’est le véritable parcours du combattant de créer ! Heureusement avec le réseau des PMS, nous valorisons nos forces et nous essayons de régler nos difficultés. Nous avons tous plus ou moins les mêmes problèmes et c’est bien plus facile de les résoudre tous ensemble ! ».

Pour conclure, Michel n’a pas perdu courage et espère qu’à l’avenir les petits commerces de proximité reprendront leur place dans le maillage social des villages. Il assure que les PMS sont le poumon des villages français et qu’il est important que tout le monde encourage ces commerces de proximité.  Il est certain que le commerçant doit s’impliquer, mais il a également besoin que les villageois jouent le jeu, au risque de voir les PMS partir et peut être ne jamais revenir…

 

 

 

 

Michel Calais

SARL CALDIS

8 à HUIT

Le Bourg

63550 PALLADUC

Tél : 04 73 51 81 85

sarlcaldis@akeonet.net



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !