webleads-tracker

Commerce

La Ruche des Puys : une nouvelle reine pour les abeilles ?

La Ruche des Puys : une nouvelle reine pour les abeilles ?

A l’orée des Combrailles, à Saint-Ours-les-Roches, se dresse le musée de l'abeille et de son écosystème : la Ruche des Puys. A 45 ans, Anne-Marie Broek force, une nouvelle fois, son destin, en reprenant la gestion du musée et de la boutique associée.


Cette hollandaise dynamique, arrivée en Auvergne en 1999, est une femme aux multiples facettes : kiné dans son pays d’origine, elle se lance dans l’entreprenariat en rachetant une auberge avec sa sœur dans la montagne bourbonnaise. La recette ne prenant pas, elle suit une formation de guide-interprète et travaille comme tel cinq saisons durant à Vulcania.

« Lassée de cette précarité, j’ai été séduite par l’annonce de vente de la Ruche des Puys, établissement fort de trente années d’existence. Ce projet en rapport étroit avec la nature, me plaisait beaucoup. »

Disposant de l’apport financier généré par la vente de l’auberge, elle répond à l’annonce.

« Nous nous sommes lancés dans l’aventure avec mon mari. Il est déjà entrepreneur (restaurateur à Riom – ndlr) et m’apporte son soutien et son savoir-faire, notamment en matière de gestion comptable. »

Grâce à un dossier bétonné, elle obtient un prêt à taux zéro par la CCI délégation de Riom et bénéficie du soutien du SMAD (Syndicat Mixte pour l’Aménagement et le Développement) des Combrailles. En janvier 2012, elle prend les rênes de la boutique et du musée de La Ruche.

« Cette première année fut avant tout une année d’apprentissage et de découverte de ce nouvel univers. Les abeilles étaient un monde qui m’était inconnu mais Yvan Gouttequillet, l’ancien propriétaire et apiculteur, m’apporte de précieux conseils. Il a conservé la partie production du miel, (500 ruches réparties sur trois parcs naturels régionaux du Massif Central – ndlr), et nous cohabitons sur le site où il continue à pratiquer l’extraction du miel qui sert ensuite à la fabrication des produits qu’on retrouve en vente à la boutique. C’est une vraie collaboration, basée sur l’échange et la confiance. »

Au gré du biorythme des abeilles, le musée est ouvert de mi-avril à mi-novembre. La boutique, quant à elle, est ouverte toute l’année, excepté en janvier. En plus de la vente de différents miels, vous y trouverez des gourmandises, des boissons, des bougies en cire d’abeille bien sûr, mais également des produits d’apithérapie et autres souvenirs. « Nous avons gardé 3 ruches sur place, sous verre, pour que les clients puissent en profiter.  Après 1 an d’exploitation, le chiffre d’affaire est satisfaisant : entre 170 et 180 000 €.  Le musée a accueilli 7 à 8000 visiteurs en 2012. » Pour booster les ventes, Anne-Marie  Broek fait également quelques foires et occasionnellement des marchés.

Très sollicitée par les commerciaux, Anne-Marie Broek trouve très difficile de choisir quel support de communication sera le plus adapté. Finement, elle a « opté pour des espaces dans les présentoirs situés dans des lieux touristiques, des annonces en ligne sur le site de La Montagne et des encarts dans la presse institutionnelle telle Demain Clermont. Les écoles sont également très porteuses, l’utilisation de mailing m’a assuré 50% des visites du musée. Il faut dire que nous disposons d’un formidable outil pédagogique. »

Employant actuellement deux personnes en CDI, l’effectif s’agrandit de deux CDD saisonniers : l’un pour l’ensemble de la saison, l’autre en juillet et août. A moyen terme, cette femme pleine de ressources souhaiterait développer une partie petite restauration et/ou salon de thé.

« Je suis très contente du bilan de cette première année. Je fais quelque chose qui me plaît vraiment. Nous avons un musée très intéressant qui sensibilise le public. C’est un projet dans la mouvance actuelle, en accord avec la préservation de la nature. » Nul doute qu’un bel avenir soit promis à cette structure avec laquelle Anne-Marie Boek espère rejoindre le SNELAC (Syndicat National des Espaces de Loisirs, d’Attractions et Culturels).

 

Contact :

Anne-Marie BROEK

La Ruche des Puys

Beauloup – 63230 Saint-Ours-les-Roches

Tél. : 04.73.88.94.31

info@laruchedespuys.com

www.laruchedespuys.com

 

Valérie Barrier



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !