webleads-tracker

Etudes, conseil, expertise

ACADIS : le développement commercial est une question de confiance !

ACADIS : le développement commercial est une question de confiance !

C’est l’histoire d’un jeune homme de 28 ans motivé, Emmanuel Mercier, qui a fait ses armes en tant que Chef de Rayon en grande surface avec sous ses ordres jusqu’à 21 personnes, et qui décide d’intégrer l’agence commerciale Acadis en 1997, la rachète en 1999 et se repenche pour le Journal de l’éco sur le chemin parcouru en 14 ans !


« Quand je me suis lancé, on m’a traité de fou…  Il faut l’être un peu et croire en ce que l’on fait pour devenir chef d’entreprise !  Aujourd’hui à 42 ans, l’enthousiasme n’a pas faibli. »

A la tête d’une équipe permanente de trois personnes, Emmanuel Mercier dirige d’une main experte son agence commerciale et accompagne ses clients locaux, régionaux et nationaux dans le développement et le déploiement de leurs produits.

« Notre métier est mal connu du grand public mais si on doit définir notre activité, on peut dire que nous sommes des commerciaux indépendants qui représentent des sociétés plus ou moins importantes pour positionner leurs produits en grande distribution. En résumé nous proposons trois types de prestations complémentaires : des prestations purement commerciales de référencement, des prestations de conseil sur le positionnement, des prestations de veille concurrentielle. »

Quand il repense à sa transition d’employé à chef d’entreprise, c’est  l’investissement qui ressort.Les 2 premières années ont été denses mais la posture de chef d’entreprise n’a pas été difficile à adopter. « Je peux affirmer aujourd’hui que ces premières années ont constitué un véritable socle à l’activité. Nous travaillons aujourd’hui pour nos clients au développement commercial de produits tels que le chocolat saisonnier, les produits d’entretien écologique, certains produits régionaux, l’épicerie classique… »

Si l’on aborde la conjoncture et le climat économique actuel, cet autodidacte nous explique :

« Dans notre métier ce qui prime c’est la confiance. Il faut savoir faire adhérer les clients ; leur montrer que l’on est fiable. Il ne faut pas perdre l’idée que leur objectif c’est de vendre !
On instaure une relation de professionnels à professionnels. La réputation de l’agence et de ses commerciaux est essentielle. On fonctionne par le biais du bouche à oreille. Il ne se passe pas une semaine sans que je sois démarché et tant mieux ! »

Pourtant rien n’est jamais acquis et les difficultés ne sont pas toujours là où on les attend.

« Ce qu’il faut bien comprendre c’est que nous avons certes des concurrents directs dans notre profession, mais le principal risque vient de nous. On peut perdre un dossier parce que l’on est trop bon ! Au-dessus d’un certain seuil les entreprises souhaitent parfois internaliser notre fonction et on ne peut pas vraiment lutter contre cet argument. Dans ces cas-là, le contrat d’agent commercial qui nous lie (et nous protège) est rompu et l’entreprise rachète la clientèle. C’est le jeu ! »

Avec l’expérience, Emmanuel Mercier a aussi appris à dissocier vie professionnelle et vie personnelle.
Clermontois pure souche, il a choisi d’installer ses bureaux à La Pardieu. Quelque chose de simple et de fonctionnel.

« J’aurai tout à fait pu envisager d’aménager une partie de mon domicile en bureau, mais l’expérience m’a montré que lorsqu’on est chef d’entreprise, il est aussi vraiment primordial de garder une place particulière à la vie personnelle.
Concrètement, il est également plus pratique pour mon équipe et moi-même d’être à Clermont-Fd. »

Concernant sa motivation actuelle, elle reste intacte : « L’avantage dans ce métier c’est qu’il y a toujours un challenge à relever, un dossier à aller gagner. Si les résultats le permettent je souhaiterai étoffer à nouveau l’équipe. Mais un recrutement c’est un investissement. Il faut 2 à 3 ans pour l’amortir. Quoiqu’il en soit si je recrute, je privilégierai le potentiel. Pour ce qui est de la formation, je m’en charge ! »

Contact :
ACADIS
9 Allée Nicolas Bourbaki
63170 AUBIERE
TEL  : 04 73 26 07 50
FAX : 04 73 15 31 84

Marie Bourduge

 

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !