webleads-tracker

Institutions, collectivités

Un partenariat efficace au service de la création et la reprise d’entreprises en Auvergne

Un partenariat efficace au service de la création et la reprise d’entreprises en Auvergne

 1 427 emplois crées en 2012, c’est le bilan positif affiché par  conjointement par Bernard Villata au titre d’Initiative Auvergne et Thierry Martignon, membre du Directoire de la Caisse d’Epargne d’Auvergne et du Limousin.
Ces 1 427 emplois sont la conséquence la plus quantifiable de l’accompagnement financier accordé par les 12 Plateformes d’Initiatives Locales (PFIL) réparties sur le territoire régional.


Mercredi 13 mars 2013, Bernard Villata, Président de la Plateforme Auvergne pour la reprise et l’Innovation et Président de la Coordination des Plateformes Initiative d’Auvergne et Thierry Martignon membre du Directoire de la Caisse d’Epargne d’Auvergne et du Limousin ont signé une nouvelle convention liant la banque coopérative et mutualiste et les PFIL d’Auvergne.

 
 Au fil des années, les PFIL se sont imposées sur leurs territoires respectifs comme des acteurs incontournables aux cotés des jeunes créateurs d’entreprises. Organisées sous forme d’associations selon la loi 1901, elles émanent le plus souvent de l’initiative des collectivités publiques.
 
Leur mission est d’aider les créateurs d’entreprise en les soutenant financièrement par le biais d’un prêt d’honneur (prêt à 0 % sans garantie) et en leur prodiguant un accompagnement personnalisé notamment au niveau technique. 
 
Les PFIL s’appuient sur des professionnels du monde de l’entreprise, de la banque, de l’administration ainsi que sur des institutions telles que Clermont-Communauté, les Comités d’expansion et les Chambre de Commerce et d’Industrie Territoriale. C’est précisément le cas en Auvergne où, sur 12 PFIL, 10 sont directement animées par les compagnies consulaires.
 
En 2012, les PFIL d’Auvergne, membres du réseau Initiative France Auvergne, ont ainsi distribuées 464 prêts d’honneur représentant un total de 4 626 000 euros, permettant de déclencher prêt de 40 millions de prêts bancaires, dont 18,5 % ont directement été réalisés par la Caisse d’Epargne d’Auvergne et du Limousin. 
 
Au terme d’une année 2012 en recul en nombre de dossiers de création, comme ont pu le constater plusieurs administrateurs de PFIL présents lors de cette signature, ce sont tout de même 1 421 emplois quoi auront été directement créés par ces jeunes entrepreneurs. « Ces chiffres font que la Région Auvergne se montre particulièrement solidaire et impliquée au sein de notre réseau», s’est félicité Bernard Villata.
 
« Nous avons distribués en 2012 en Auvergne un nombre de prêts équivalent à 2011 », a tout de même complété Bernard Villata. « Ce qui a changé, c’est que nous avons globalement moins de créations et plus de dossiers de reprises. Cela explique également que la valeur des prêts a augmenté l’an passé ».
 
Bernard Villata n’a pas manqué de rappeler que « l’une des fiertés des PFIL du réseau Initiative Auvergne était d’afficher un taux de pérennité de 85% contre seulement 54% au plan national ».
 
Egalement présent lors de cette réunion, Philippe Saby, Secrétaire Général de la Caisse d’Epargne d’Auvergne et du Limousin  a dressé un bilan de l’action menée par l’établissement bancaire en matière de politique de mécénat et d’actions en responsabilité sociétale sur les territoires locaux. Rappelant au passage que « Créée en 1818, la Caisse d’Epargne avait, dès le départ, affiché une volonté sociétale et humaniste en mettant l’économie au service de la promotion de l’homme ».
 
Thierry Martignon a conclu cette réunion en rappelant que « la Caisse d’Epargne d’Auvergne et du Limousin avait un profond respect pour le chef d’entreprise » et en remerciant les PFIL d’Auvergne de leur action de proximité aux cotés des jeunes entrepreneurs ».
 
 


Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !