webleads-tracker

Tourisme, restauration

Une pause terroir à l’Auberge de la Forie

Une pause terroir à l’Auberge de la Forie

Truffade, aligot, tête de veau, c’est avec de bons plats de la région cuisinés avec passion que Gerard Goutte vous accueille à l’Auberge de la Forie. Il n’a jamais été cuisinier mais le sens du goût a toujours été son outil de travail en tant que commercial pour les métiers de bouche. A l’âge de 57 ans, Gérard Goutte a réalisé son rêve d’offrir de la saveur à ses clients.


Depuis 1977, Gérard Goutte a côtoyé le monde de l’alimentation et de la restauration en tant que commercial et VRP auprès des métiers de bouche (c’est-à-dire tous les domaines de la restauration et de la transformation de produits alimentaires). 

L’exigence de la bonne cuisine est donc un aspect naturel de sa personnalité. Mais ce mode de vie a fini par le lasser : « Je passais mon temps à manger au restaurant et à dormir à l’hôtel ». C’est alors qu’il a pris la décision de se mettre à son tour en cuisine et de reprendre un établissement de restauration. L’Auberge de la Forie a été créée en 2006 et appartient à la communauté de commune du pays d’Ambert dont Gérard Goutte est le gérant.

Après une première tentative de devenir gérant de l’établissement en 2007 qui s’est conclu sur un échec, il retente sa chance en janvier 2012. Il est sélectionné parmi 20 candidats pour reprendre l’auberge : « A 57 ans il était temps que je le fasse ». Pour obtenir cette responsabilité, il a bien insisté sur son envie de cuisiner des spécialités auvergnates et de varier les menus. Gérard ne fait pas de favoritisme, il cuisine tout. Il a bénéficié d’une aide de la région pour embaucher des salariés car tenir la cuisine, le service, et le bar tout seul serait impossible.

L’Auberge de la Forie est une simple auberge paisible de 4 chambres neuves située dans le petit bourg de la Forie à 5 km d’Ambert. Les principaux clients sont des ouvriers du coin et quelques habitués. L’auberge est située près d’une route assez fréquentée ce qui permet aux gens de passage et aux touristes de s’arrêter aussi.

C’est un bon atout pour le petit bourg de la Forie : « Bien sûr à Ambert il y a déjà une vingtaine de restaurant. Ici j’ai l’avantage d’être dans un petit bourg ou il n’y avait rien. Et puis ça fait de l’animation ». En plus de l’auberge, Gérard Goutte s’occupe également d’un multiple rural où il vend des fruits et légumes. Il est satisfait de la première année d’activité mais pense pouvoir faire mieux : « On n’est jamais suffisamment satisfait, on veut toujours faire plus mais c’est encore le début. Il y a des choses à améliorer. Par exemple, je sais que je devrais faire un peu de publicité ».

En effet, Gérard Goutte envisage, en autre, de placer une pancarte au bord de la route afin d’attirer plus de gens de passage. Mais il bénéficie déjà d’une publicité : «  Le bouche à oreille à énormément marché car je suis connu dans le coin pour mon poste à la communauté de communes ». Gérard Goutte est très motivé pour la suite et ne regrette pas sa réorientation : « C’est une réelle fierté, ça faisait longtemps que je voulais le faire. J’aurai même due le faire il y a 20 ans ! Même si ça demande beaucoup de temps et de travail».

Benjamin RONTARD

 

Gérard Goutte

L’Auberge de la Forie

Centre Bourg, 63600 La Forie

www.aubergedelaforie.com

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !