webleads-tracker

Services à l'entreprise

Transports Servouse : le défi d’une vie dans un secteur très instable…

Transports Servouse : le défi d’une vie dans un secteur très instable…

Anthony Carpentier a le goût du défi, il décide de quitter son poste de salarié pour se lancer dans la création d’entreprise. C’est dans le transport, secteur très instable, qu’il décide néanmoins de se lancer, secteur qu’il connaît bien et dans lequel il a toujours travaillé. Une expérience qui a changé sa vision de l’entrepreneuriat…


Après un parcours scolaire et plusieurs années d’expérience dans le domaine du transport, Anthony Carpentier, décide, à 35 ans, de se lancer dans la création.  « J’ai décidé de créer ma propre entreprise par défi personnel, pour montrer que je suis capable de faire quelque chose par moi-même et voir jusqu’où je peux le faire aboutir, je n’ai pas le goût de l’argent mais plutôt le goût du défi »

Anthony Carpentier a réfléchi pendant 2 ans avant de dire « Je passe le cap, je quitte mon poste de salarié pour lancer ma propre activité, je me disais que si je ne le faisait pas maintenant, je ne le ferai peut être jamais »

C’est pas à pas qu’il monte son affaire et se rend compte que le monde de l’entreprise, lorsqu’on en est le chef, c’est très difficile « c’est un milieu très particulier dans lequel tout est très fragile et instable, qu’il s’agisse de relationnel ou d’opérationnel ». S’il devait aujourd’hui conseiller un jeune entrepreneur : « prépare très précautionneusement le terrain et anticipe un maximum de choses, aussi bien professionnellement que personnellement : c’est un stress permanent à gérer, il faut porter toutes les casquettes car tu seras le seul maître à bord »

Dans ce milieu, Anthony Carpentier propose de la course express et affrètement en poids lourds, l’information est très importante car c’est le premier qui en a connaissance qui aura du travail, il ne faut donc rien négliger et toujours être à l’affût de la moindre information. « Si l’on veut que ça fonctionne bien, il faut se battre tous les jours ».

Ses clients sont principalement des industriels ou commerciaux « il ne faut pas compter sur la fidélité des clients dans ce secteur, ils vont chez le concurrent pour quelques centimes de moins malheureusement, c’est la guerre des prix ». Il semble qu’Anthony Carpentier s’ouvre peu à peu au marché international ayant déjà réussi à toucher le plan Européen avec un gros client poids lourd « ce qui m’a d’ailleurs surpris, dans le bon sens du terme » mais pour l’instant, le local reste le plus rentable. 

Il compte aujourd’hui une dizaine de collaborateurs réguliers et a dépassé son chiffre d’affaires prévisionnel « une expérience donc réussie avec beaucoup de travail et d’investissement ».

Anthony Carpentier compte bien se développer en renouvelant son matériel et éventuellement embaucher d’ici fin 2013 et ce, malgré la conjoncture. « Rien ne sert de créer son entreprise si le but n’est pas de se développer »

Ce qu’il a retenu aujourd’hui de cette première année d’exploitation « il est important d’être discret et de ne pas accorder sa confiance trop facilement, il faut savoir écouter les personnes qui ont déjà emprunté le chemin dans lequel nous sommes et apprendre de leurs erreurs pour mieux avancer »

« Culture d’entreprise, méthode de travail, façon de penser : une entreprise est, finalement, le reflet de ses dirigeants… »

 

 

 

 

 

Anthony Carpentier

Transports Servouse

16 La Vorie

63190 Lempty

transports.servouse@free.fr

07 78 64 71 66

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !