webleads-tracker

Formation, éducation

Gilles Flichy : « Il faut miser sur les potentiels ! »

Gilles Flichy : «  Il faut miser sur les potentiels ! »

Gilles Flichy est à Clermont-Ferrand le Directeur Régional Loire-Auvergne des Relations Institutionnelles du Groupe AG2R La Mondiale.
Le site clermontois du 1er groupe francais de protection sociale, compte une centaine de collaborateurs occupant des postes de gestionnaires ou de commerciaux repartis entre les marchés des entreprises, des professionnels et des particuliers. Dans le cadre de son dossier sur l'apprentissage et l'alternance, le Journal de l'éco a interrogé un fervent partisan de ce mode de formation…


« Aujourd’hui l’apprentissage et l’alternance offrent de réelles possibilités afin de mieux appréhender la réalité d’un métier, de découvrir la vie en entreprise tout en commençant à gagner un peu d’argent pour vivre. De plus, il est plus facile de trouver un premier emploi pour un jeune passé par l’apprentissage ou par un contrat en alternance. Son employabilité est meilleure et sa connaissance du monde de l’entreprise est un atout professionnel indéniable.
Pour moi l’alternance constitue également une façon de rassurer les étudiants en cette période où le pessimiste semble l’emporter en leur donnant de meilleurs outils pour se préparer au monde professionnel».

En septembre 2012, Gilles Flichy est à la recherche d’une assistante pour l’aider dans ses tâches quotidiennes. «J’ai adressé mon besoin aux organismes de formation et c’est Esco Wesfordqui a été le plus réactif.  L’école m’a envoyé la candidature de Laura Perrin, étudiante en BTS assistante de gestion. Je recherchais une personne qui ait une dimension plus large qu’une assistante classique et cette candidature pour le moins atypique a attiré mon attention. C’est pourquoi j’ai décidé de ne rencontrer qu’une seule candidate : Laura. »

Laura avait 25 ans et de précédentes expériences professionnelles dans la photographie, l’art graphique et au sein de la société Gaumont (cinémas)… bien loin de l’univers des assurances et retraites santé prévoyance !  « Issue d’une famille d’artistes, Laura Perrin s’était trompée d’orientation et n’était pas faite pour la gestion. Elle ne se faisait pas plaisir dans son activité professionnelle, du moins c’est ce qu’a révélé le test CGP (test centre de gravité des personnes, ndlr) que  je fais passer à chacun de mes futurs collaborateurs. Je lui ai proposé de se réorienter et de faire un BTS de communication.  Ça a été un peu compliqué mais aujourd’hui le pari est gagné et Laura réussie très bien ses études et sa carrière professionnelle. »

La jeune femme gère aujourd’hui un certain nombre de projets et prend part à de nombreux évènements, depuis les réunions préparatoires jusqu’à la rédaction des communiqués de presse. Il faut dire que Gilles Flichy est un “hyper-actif” en matière d’organisation d’évènements économiques. Ainsi,  Laura l’accompagne dans l’organisation de toutes ces manifestations  :

A la rencontre des génies du territoire d’Auvergne, une manifestation organisée en partenariat avec la CCI et l’Interclubs et qui aura lieu le 30 mai 2013 lors du forum de la création et dont le but est de faire découvrir les talents que l’Auvergne est en capacité de développer.

Le forum de l’emploi des entreprises du Brézet en partenariat avec le Club Réflexe Brézet et le Centre Commercial Nacarat qui acceuille la manifestation le 9 avril prochain.

Les Petits déjeuners de la création qui viennent de fêter leur dixième anniversaire et, dans le même esprit : Les Matinales RH.

« J’essaie de transférer à Laura tout mon savoir-faire et de lui faire partager mes réseaux, ce qui lui permet de se faire apprécier, de se faire connaitre. Bientôt, je suis persuadé que les acteurs économiques de la région se l’arracheront car elle a atteint un niveau qui est très intéressant pour une entreprise ! » s’exclame même Gilles flichy, fier de sa protégée.

« En matière de recrutement, je suis toutefois un contre-exemple car je n’ai globalement suivi que mon intuition dans ce recrutement. Comme je me passionne depuis de longues années pour les problèmatiques d’orientation, j’ai immédiatement détecté qu’il y avait un potentiel dans le CV de cette personne. J’ai voulu l’aider à exprimer ce potentiel.
Je cherchais quelqu’un qui me complète, intuitif et organisé ; j’ai trouvé la personne idéale pour ce poste par des méthodes qui ne sont pas forcément reproductibles. D’ailleurs, je suis content d’avoir pris ce « risque » en la prenant comme assistante car aujourd’hui j’ai quelqu’un de motivé, qui prend des initiatives. Je la trouve transformée et j’en suis ravi ! »

Gilles Flichy regrette toutefois que les recruteurs ne recherchent que « des moutons à 5 pattes ».  Ainsi, selon ses sources, 70% des personnes ne seraient pas à leur place dans l’entreprise et occuperaient des postes ne correspondant pas à leur talent naturel. Il affirme que le rôle de l’entreprise est aussi d’accompagner ses employés à s’épanouir dans leur travail et qu’il faut savoir miser sur le potentiel des candidats voire même prendre des risques pour faire confiance à des potentiels.
Quant à l’alternance, Gilles Flichy assure que « les entreprises qui l’ont pratiqué n’en démordent plus  “c’est vraiment un excellent moyen de mettre un jeune en situation professionnelle, de le tester et d’apprendre à le connaitre !»

Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Marine Bosse



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !