webleads-tracker

Etudes, conseil, expertise

Nextep : La dernière étape d’un long chemin …pour l’instant ?

Nextep : La dernière étape d’un long chemin …pour l’instant ?

François Rouzier est un vétéran du monde de l’informatique. Il a vécu l’évolution de ce secteur en France et dans le monde. A l’origine de 7 entreprises de services informatiques, il a su repérer les besoins de ses clients et fournir les prestations adéquates. Aujourd’hui, il termine son activité auprès de l’entreprise de logiciel de gestion industrielle GPMI et ouvre les activités de Nextep (gestion de consommation énergétique) en Auvergne.


Après un DEA en sciences techniques, François Rouzier a été formé en informatique en travaillant chez IBM de 1974 à 1986 : « J’ai connu les ordinateurs à cartes perforées, ensuite les grandes disquettes, à l’époque il n’y avait pas d’écran ».  Par la suite, il commence à créer des logiciels et des entreprises de services informatiques.  Au total, ce sont 7 entreprises que François Rouzier a créé ! Il a même touché à la téléphonie avec une entreprise d’installation de lignes fixes en 1996. On peut dire que cet homme aime entreprendre car en plus de ces entreprises, il a créé 3 associations à Vichel. La dernière est un théâtre qui anime les soirées de cette petite commune de 200 habitants. Avec toute cette expérience, on pourrait penser que François Rouzier est un accro de la création d’entreprise. Cependant, cela ne représente pour lui qu’un moyen de pratiquer son métier : « L’entrepreneuriat ça ne me plait pas plus que ça, mais il faut savoir faire sinon on ne sait rien faire. De la même façon que si on ne sait rien faire on ne peut pas entreprendre ». Raconter l’histoire des entreprises que François Rouzier a mises sur pied nécessiterait bien plus qu’un article, nous nous pencherons donc sur ses deux dernières principales activités : GPMI et Nextep.

            GPMI est une entreprise de logiciels de gestion pour les petites productions industrielles (PME, TPME). Le logiciel proposé, en plus d’organiser les processus de production (stocks, atelier, fabrication) et de gestion (vente, achat, comptabilité), permet d’effectuer des estimations de coût de production et d’amélioration de la productivité avant même le lancement d’un produit. A l’origine, ce logiciel est issu du cerveau d’un développeur informatique : « Toutes les grandes créations informatiques sont issues d’un cerveau et sont ensuite développées par une équipe ou une entreprise ». François Rouzier a acheté le logiciel en 2007 afin d’en offrir les services aux petites industries de la région sud-est Auvergne. Depuis sa création en 1993, GPMI a cumulé 350 clients et François Rouzier en a encore une vingtaine bien qu’il ait stoppé son activité récemment.

            Le dernier projet que François Rouzier a rejoint est Nextep. C’est une entreprise de monitoring et de conseil en gestion énergétique et environnementale qui a vu le jour en 2001 grâce à Lionel Chaudron et Henri-Claude Bailly. Nextep offre aux entreprises un soutien en gestion énergétique et un service de modification tarifaire auprès de leurs fournisseurs. Lionel Chaudron connait le secteur car il a longtemps travaillé chez EDF et Gaz de France. La modification tarifaire en question consiste à analyser la consommation en électricité de l’entreprise et d’en déterminer un niveau moyen afin de convenir à un tarif fixe avec le fournisseur. « Les tarifs d’EDF sont incompréhensibles pour les clients, il en existe 240 différents. Il y a même un tarif spécial pour les campings! ». Le monitoring par relevé de consommation à distance permet de surveiller en ligne son niveau de consommation. Le client est alerté par Nextep quand il dépasse le niveau moyen convenu avec le fournisseur. Nextep convient à tout type d’entreprise qui consomme beaucoup d’énergie quel que soit le secteur (tertiaire, secondaire, public). François Rouzier est responsable de l’activité de l’entreprise dans la région depuis 2 mois : « Ils m’ont demandé de monter une équipe à Clermont-Ferrand. Je me charge essentiellement des secteurs industriel et médical qui consomment énormément d’énergie ».

            Tout ceci n’est qu’un aperçu de l’expérience professionnelle de François Rouzier. Il a été un acteur dynamique du développement informatique et technologique en France. Sa retraite est prévue pour le mois de juin alors que sa reprise officielle de Nextap en Auvergne est en juillet. Mais ce ne sera pas pareil que ses anciennes activités, là son rôle est essentiellement mandataire de l’entreprise : « Quelque part je suis en train de divorcer avec l’informatique ». Entre la gestion du théâtre de Vichel et Nextep, François Rouzier aura encore de quoi s’occuper pendant sa retraite.

 

Benjamin Rontard

 

François Rouzier

GPMI,  http://www.gpmi.net/ , http://www.ultreia.fr/

Nextep, http://www.nextep.net/



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !