webleads-tracker

Formation, éducation

Auvergne Formation: le profil des candidats à l’alternance.

Auvergne Formation: le profil des candidats à l’alternance.

Dans le cadre de son dossier consacré à l'apprentissage et à l'alternance, le Journal de l’Eco s’intéresse désormais aux profils des candidats qui ont accès à ce mode de formation.
Sandrine Gomez, responsable des formations en alternance pour Auvergne Formation, revient sur les caractéristiques du recrutement.


Au sein de la structure Auvergne Formation depuis sa création, Sandrine Gomez est responsable des recrutements des futurs alternants.
« Je suis chargée de recruter des élèves qui ont un profil commercial afin de leur permettre de suivre un cursus post-bac (BTS ou MASTER PRO) en alternance.
Je recrute les candidats, je fais passer à chacun un entretien oral, j’évalue leurs motivations, j’étudie leurs bulletins de notes, je m’interesse à leurs ambitions professionnelles … Je privilégie avant tout l’envie d’apprendre un métier »

Portrait de l’alternant, les points forts du recrutement :

« Ce sont des jeunes qui ont le plus souvent un Bac Pro ou un Bac STG et aussi des jeunes qui souvent ont été mal orientés et qui désirent renouer avec un parcours professionnel.
Pour accéder à l’alternance, les futurs étudiants doivent être avenants, aimer la relation clientèle et savoir s’exprimer.
Une fois leur candidature acceptée, mon rôle est de les aider à trouver une entreprise dans laquelle ils suivront leur formation. J’ai des partenariats avec plusieurs entreprises telles que Castorama, Intersport…et bien d’autres PME !  Chaque année je retourne sur le terrain pour trouver d’autres entreprises, dans divers secteurs d’activités. »
Sandrine Gomez aide également les alternants à rédiger leur lettre de motivation et à personnaliser leur curriculum vitae. “Il faut également fournir aux candidats le “mode d’emploi” de l’alternance afin qu’ils sachent l’expliquer aux entreprises qu’ils rencontrent. Cela comprend notamment les avantages pour les entreprises, les exonération de charges patronales, les primes versées par l’OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé) et le niveau de salaire minoré (entre 55 et 80% du SMIC) par rapport à un salarié classique.

Mars-Avril, c’est la bonne période pour  penser à l’orientation !

« Dés maintenant, les élèves qui veulent accéder à l’alternance doivent me contacter pour passer un entretien, sous condition qu’ils aient le Bac. Il ne faut pas attendre les résultats du Bac ou la rentrée de septembre pour trouver une entreprise….cela sera trop tard !
Dès que leur candidature est acceptée (les dossiers sont étudiés une fois par semaine avec la directrice, Sophie Everle), c’est la course pour trouver un employeur qui va les former à la politique commerciale de l’entreprise.
Nous organisons également des entretiens de recrutement entre professionnels et alternants directement à l’école.
Notre force par rapport aux autres  établissements c’est notre accompagnement. Dans la plupart des écoles c’est aux élèves eux-mêmes de trouver leur entreprise… »

Sandrine Gomez épaule ses élèves toute l’année car elle les suit en entreprise et également en cours de « Projet », épreuve orale durant lesquelles les alternants en BTS MUC/NRC ou en Master Pro retracent leur parcours dans l’entreprise et énoncent leur projet de développement de l’activité commerciale.  Une chose est sûre, l’alternance est une voie intéressante pour conduire à l’emploi.

Pauline Vialletel

 

Sandrine Gomez

04 73 28 58 52

06 71 15 76 29

 

 

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !