webleads-tracker

Conseil, Audit, Expertise

LDR’S logos : un concept, une création

LDR’S logos : un concept, une création

Depuis toujours, Helder Peixoto en est persuadé. Il sera son propre patron. 2013 sera son année. Il se lance en tant qu’auto-entrepreneur et propose ses services et son savoir-faire dans le graphisme et la création de logo.


Réflexion, décision, action

LDR’s logos est née en 3 mois. Pas question de laisser la place au doute. Le jeune auto-entrepreneur fait le grand saut pour associer travail et passion.
« Depuis 7 ans, j’exerce la profession de responsable d’exploitation en transports routiers. Tout va bien dans mon travail, mais j’en ai fait le tour. J’ai le tempérament d’un entrepreneur, la volonté et la passion aussi ! Ce que je tente aujourd’hui sera je l’espère la première pierre d’une activité qui à long terme deviendra mon métier à plein temps. »

Démarrer c’est s’organiser

« Entreprendre ce n’est pas si simple ! J’ai fait toutes les démarches seul. Mon réflexe pour me renseigner : internet… mais j’ai parfois manqué d’informations, d’accompagnement. »
La conjoncture actuelle constitue également un obstacle de taille.
« Il est évident qu’il m’est impossible d’abandonner mon poste actuel, de tout quitter pour LDR’s Logos. Je dois donc m’organiser et gérer les 2 activités. C’est sûr je ne compte pas mes heures. »

Création graphique et logos pour tous

Autodidacte et passionné de graphisme, ce diplômé en commerce international fait donc  le pari de lancer fin 2012, son service de création de logo en ligne.

« Toutes les entreprises, quelle que soit leur taille ont besoin d’une image qui leur corresponde. LDR’s logos propose à cet effet des formules allant du relooking à la création totale d’identité et une réactivité défiant toute concurrence. »

Objectifs de réussite

En surfant ainsi sur les valeurs intrinsèques du web que sont la simplicité, la rapidité et le moindre coût, Helder Peixoto espère attirer une large clientèle nationale dans un premier temps puis pourquoi pas internationale puisqu’il maitrise parfaitement pas moins de 7 langues.
Il le sait les premières années d’une entreprise sont difficiles et primordiales. « Je me pose beaucoup de questions, mais la motivation est bien là ! Les premiers clients également, cela me permet vraiment d’y croire ! »

 

 

 

 

 

 



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !