webleads-tracker

Agri, agro, véto

Espace Nature, l’aménagement paysager en cohérence avec l’environnement

Espace Nature, l’aménagement paysager en cohérence avec l’environnement

Nicolas Servières, 35 ans, paysagiste et gérant d'Espace Nature à Lussat, vient tout juste de fêter la première année de son entreprise. Il propose aux particuliers de la création et de l'entretien d'espaces verts. Avec son regard d'expert, il conseille les propriétaires dans l'aménagement d'un jardin durable.

 


La création d’espaces verts proposée par Nicolas Servières comprend « la plantation d’arbres, d’arbustes, de végétaux d’ornements, de gazon… ». Le paysagiste peut également être amené à réaliser des terrasses en bois, des allées en pavés, des jardinières en pierre et des murs de soutènement en rondins. Concernant l’entretien, il intervient dans la taille, l’élagage, la remise en état ou encore le nettoyage.

Anticiper l’évolution du jardin. Avec presque 20 ans d’expérience derrière lui, le professionnel aime travailler en anticipant l’évolution des végétaux. « J’essaie de les adapter au mieux aux différentes contraintes dont le sol, le climat, l’emplacement, l’espace. J’imagine le jardin sur le long terme en prenant en compte les volumes et les couleurs, par exemple ». A l’instar d’un designer ou d’un architecte, le paysagiste aménage l’espace avec esthétique et praticité. D’autant plus que « les jardins sont de plus en plus réduits en surface ».

« Même si parfois je pars de zéro, j’interviens, le plus souvent, dans des jardins qui sont restés plusieurs années sans entretien. Dans ces cas-là, j’essaie de rajeunir le tout. » Un regard jeune que Nicolas Servières cultive en dehors de ces heures de travail.

Expérimentation et qualité. Dans son atelier à Lussat, il teste de nouvelles plantations ou des mixtures naturelles antiparasites. « A l’aide de palettes en bois disposées de manière verticales, du terreau, du sable et des plantes tombantes, j’ai imaginé une solution pour apporter une touche de couleurs dans un espace minimum. Fixée contre un mur, la palette ne tient pas de place, elle peut être installée sur une terrasse. » Sensible à la notion de développement durable et soucieux de conseiller ses clients en termes de traitements des végétaux, le gérant se « penche sur des méthodes alternatives pour se débarrasser des parasites. J’essaie des mixtures de certaines plantes pour en soigner d’autres ».

Passionné, Nicolas Servières parle d’un métier gratifiant. Il aime ce contact avec les gens et le fait de leur apporter un savoir-faire. Son professionnalisme semble apprécié. « J’ai obtenu 80% de mes chantiers grâce au bouche à oreille ». Le gérant dresse un premier bilan d’activité positif sans pour autant crier victoire. Il envisage de continuer à travailler seul, le temps de développer sa jeune entreprise.       

                                                                                                                        Camille Fayet

 

 

 

 

 



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !