webleads-tracker

Segments

Ciboulette et Pain d’Epice, un restaurant de cuisine maison au cœur de Riom

Ciboulette et Pain d’Epice, un restaurant de cuisine maison au cœur de Riom

C’est le 5 Décembre 2012 que Séverine Mussard réalise son rêve et ouvre son propre restaurant. Une belle histoire de solidarité et d’amitié autour d’une passion : la cuisine. C’est avec l’aide de la Chambre de Commerce de Riom et ses amis qu’elle a su frapper aux bonnes portes afin de réaliser son rêve. Retour sur sa création…

 


Séverine Mussard était d’abord guide conférencière, puis institutrice avant de se donner enfin les moyens de réaliser son rêve. Elle décide alors de passer son CAP de cuisine à Chamalières sur 2 ans puis travaille au sein de plusieurs restaurants afin d’acquérir de l’expérience : « Je voulais d’abord savoir ce que c’était que d’être ‘dans le jus’ et m’approcher de plus près de la restauration pour être sûre que cela me plairait, cela m’a mis le pied à l’étrier pour me lancer. »

Elle s’adresse alors à la Chambre de Commerce de Mozat qui l’a beaucoup aidée et très bien guidée dans ses démarches. « J’ai été très bien entourée par le Comité d’Expansion 63 notamment, qui m’a permis d’obtenir le prêt Cooper. Egalement par la CCI de Mozat qui m’a mis dans le bain avec la matinée de la création, et un super suivi. »
Ciboulette et Pain d’Epice a donc fêté son ouverture le 5 décembre 2012. Intitulé sous le nom de « Bar à Soupe » puisqu’en hiver 3 soupes ainsi qu’une salade sont proposées et en été on y retrouve 3 salades ainsi qu’une soupe, les clients peuvent aussi choisir parmi les tartes, lasagnes et risottos.
« Ma clientèle aime que tous mes plats soient faits « maison » jusqu’à la pâte à lasagne. Elle demande une cuisine simple et plutôt goûteuse avec une préférence pour les tartes. » Séverine Mussard s’adapte alors à sa clientèle en proposant plusieurs formule de tartes salées. « Après le scandale Findus, on m’a demandé beaucoup de lasagne sans viande hachée, j’ai donc préparé des lasagnes au poisson par exemple ! »
Elle nous confie n’avoir aucun mal à s’adapter à sa clientèle, qui représente pour elle la clientèle qu’elle souhaitait avoir, composée principalement de femmes, très sympathiques dans une ambiance conviviale. Elle compose plats et salades un peu sur-mesure en fonction des envies, et c’est ce qui plaît beaucoup !
Toujours « la tête dans le guidon » après quelques mois seulement d’exploitation, Séverine Mussard souhaite tout d’abord augmenter sa clientèle. « Cette aventure est pour moi une belle histoire de solidarité puisque les copines n’ont pas hésité à relever les manches pour m’aider, la ville de Riom joue le jeu et les gens viennent car l’idée leur plaît et les produits sont bons, j’en profite d’ailleurs pour faire un petit clin d’œil aux producteurs de la région ! »
Les Riomois ont l’habitude de voir des petits indépendants et n’hésitent pas à pousser la porte pour découvrir des nouveautés….
Pauline Khamsoukthavong
En savoir plus sur le mois de la création :


Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !