webleads-tracker

Etudes, conseil, expertise

BCP Conseil "Entreprises en difficultés, l’important est de réagir vite car des solutions existent"

BCP Conseil "Entreprises en difficultés, l’important est de réagir vite car des solutions existent"

En 2009, Sophie Kieffer rachète l’entreprise BCP Conseil avec son Associée Christiane FLAO et développe deux activités : l’accompagnement de cessions / acquisitions  et le conseil en financement d’entreprise.  Sophie Kieffer et son associée sont aujourd’hui spécialisées dans les entreprises en difficulté. « Nous intervenons en restructuration, c'est à dire avant les cinq procédures du cadre législatif". Pour éviter d’en arriver là justement, nous savons aller chercher des ressources fondamentales financières et humaines ! ».


Sophie Kieffer met son expérience passée de coach et de consultante au service d’une activité d’expertise dans le secteur de la finance et avec son associée, ont développé des outils performants pour diagnostiquer au plus vite les vrais besoins de l’entreprise et se consacrer à la recherche des solutions. Grâce à quoi, elles ont aujourd’hui des “succes stories” qui s’inscrivent dans le temps notamment grâce à leur logiciel innovant de gestion des flux de trésorerie (Opti’trezorerie®, vos ressources coulent de source ). « J’ai travaillé pendant quinze ans dans différents domaines – ressources humaines, coaching,  finance, économie – pour élaborer cette solution. C’est un outil simple, très compréhensible et facilement utilisable,  car c’est important que nos clients comprennent et qu’ils soient acteurs pour être en situation de ressources ». 

 
Avec BCP Conseil, Sophie Kieffer et son associée travaillent dans toute la France, dans des entreprises tous secteurs d’activité en BtoB, de 1 à 15 M€ de CA; « C’est davantage le contexte de l’entreprise, et le bouche à oreille qui font qu’on intervient : celles qui ont des tensions de trésorerie, mais aussi celles en croissance ou  grâce à notre réseau EURALLIA, nous avons en permanence plus d’une centaine d’entreprises à reprendre sur le territoire et autant de profils d’acquéreurs potentiels…» 
 
En ce qui concerne spécifiquement le cas de l’entreprise en difficulté, de par leurs expériences, Sophie Kieffer et Christiane Flao savent immédiatement repérer parmi les cinq facteurs de dégradation de la trésorerie les cinq causes de difficultés et de tensions pour pouvoir agir avec le remède approprié de façon efficace, sans tromper les différentes parties prenantes au sein de l’entreprise et en dehors
 
– Crise de croissance
– Mauvaise gestion du besoin du fond de roulement 
– Mauvais choix de financement
– Baisse d’activité
– Perte de rentabilité. 
 
 « La finance exige de la précision, et autant on peut “jouer” avec les chiffres dans un business plan, autant dans un plan de trésorerie détaillé au mois, cela n ‘est absolument pas possible!” . Nous nous sommes inspirées de nombreux secteurs économiques, des stratégies d’hommes et de femmes, pour aujourd’hui arriver à modéliser ce qu’on appelle “la culture cash”, ce qui revient dans le fond à  harmoniser et équilibrer de façon simple et surtout avec le bon sens économique: le cycle d’exploitation, le cycle d’investissement et celui de son financement. l’objectif étant de garantir son indépendance financière, et surtout la valeur de son entreprise et donc sa pérennité»
 
Cette solution de gestion innovante lui permet de faire un diagnostic de la situation dans laquelle l’entreprise se trouve. « Le bon conseil ne doit pas être valorisé par contre c’est son suivi et son implication dans le temps qui le sont. À travers la mise à disposition d’un outil, je transfère des compétences et des ressources à mes clients. J’interviens ensuite en tant que valeur ajoutée. »
 
Forte du succès rencontré par ses conseils et son logiciel de gestion, Sophie Kieffer et Christiane Flao ne comptent pas s’arrêter là et entreprennent de construire maintenant un réseau de distribution composé d’une quinzaine de personnes avec des profils d’experts en finance.
 
« Nous mettons en place ce réseau avec un outil et une méthode qui est déposée. la construction de notre modèle leur permet entre autres,  de bénéficier indirectement des avantages de sérieux et de garantie professionnelle acquis au fil des ans, et maintenus par des contrôles continus auprès de l’autorité des marchés financiers (AMF) par exemple. »
 
Sophie Kieffer : une femme militante et engagée ! Comment la culture cash va progresser nécessairement en France?
 
 “nous souffrons d’un déficit de formation de masse en matière de finance et c’est cela aujourd’hui qu’on paie trop cher” comment est-ce possible que pendant plus de 15 ans, nous avons cru possible de piloter nos entreprises uniquement le regard posé sur la marge, en occultant la liquidité. Rappelez vous cette très vieille maxime “Profits are vanity, but cash is reality” et oui elle anglo-saxonne…
 
Quel dommage tout ce temps perdu, a s’occuper de CAF ai lieu de flux de trésorerie (ou de cash flow), car tous les actifs ne se transforment pas en cash et dans des cycles économiques dont la durée se rallonge (parlons d’innovation…), en combien de temps la marge se transforme-t-elle en trésorerie? et en trésorerie excédentaire ? (free cash flow)
 
« L’important pour nous est de transmettre un savoir, des compétences et des ressources au plus grand nombre!” la vraie difficulté consiste à reconnaître de façon précise les besoins de financement de l’entreprise, en surface, et à court terme ( aujourd’hui, et dans l’année) puis à moyen terme (et dans les cinq années qui suivent en fonction de son évolution en taille, en poids, en goût) pour garantir que la  “taille du costume” permettra de couvrir l’ensemble de sa structure. en croisant nos compétences avec le dirigeant, c’est une équation que nous arrivons facilement à résoudre. reste à convaincre les organismes financiers correspondant, et c’est là où se situe le point complexe car trop souvent il s’agit de deux mondes qui ne parlent tout simplement pas la même langue; même si l’alphabet est le même composé de chiffres, l’orthographe et la grammaire ne se partagent pas toujours, c’est pourquoi, nous servons de “traductrices” et nos outils le font automatiquement en interfaçant les valeurs de l’entreprise (économique) à celles du monde de la finance (flux de trésorerie)
 
Notre positionnement aux cotés des entrepreneurs en difficultés est également une philosophie :si nous appliquons des remèdes  d’ordre technique qui permettent aux PME de faire face à leurs problèmes de trésorerie, et de rentabilité, il n’en demeure pas moins que la réussite dépend de la volonté farouche des Hommes et des Femmes d’entreprendre, c’est à dire de conjuguer à la fois deux vertus : la prudence et l’audace.
 
Animée par des valeurs profondément humanistes, la chef d’entreprise œuvre pour que les femmes et les hommes prennent conscience des ressources dont ils disposent pour créer de la valeur : « Une entreprise, c’est avant tout un homme ou une femme aux commandes, la ressource fondamentale est donc l’humain avec sa vision, ses rêves et ses délires parfois, dans un climat empreint d’ouverture, de dynamisme et d’optimisme et puisant sa source d’inspiration et de différence, des contraintes qui s’offrent à lui ou elle». 

 
 « Je suis une nomade qui a trouvé un pied à terre en Auvergne ! après des études parisienne, un parcours à l’international, j’ai crée  en Auvergne et géré avec mon associée pendant 13 ans, une entreprise de conseil de type généraliste et de formation orientée “de la finance aux hommes”. Nous nous en sommes séparées en janvier 2012 pour inverser le modèle économique et orienter nos services “des hommes à la finance », et dans un secteur hyper spécialisé et concentré : le financement d’entreprise et la gestion des flux de trésorerie, avec un système expert.
 
En parallèle de cette activité, Sophie Kieffer a accompagné plus de 150 dirigeants ou décideurs en mode coaching, individuel ou collectif, dans de nombreux domaines. « Le Coaching applique le principe de la maïeutique, le coach fait « accoucher » les gens d’une vision – généralement une phrase ou une image –  permettant de mobiliser l’énergie nécessaire pour agir. Je suis un coach humaniste et pour moi, tout part de l’humain et de sa motivation; d’autant plus vrai et facilité dans les situation de crise, un de nos domaine d’de prédilection.  Les gens savent pourquoi ils agissent et à partir du moment où ils le verbalisent, l’écrivent, le partagent avec d’autres, ils peuvent se projeter dans le futur et les performances économiques sont au rendez-vous ! ». a nous de les aider à leur procurer les ressources financières dont ils ont besoin pour réaliser leurs rêves…
 
En savoir plus :
Sophie Kieffer, consultante
BCP Conseil
33 avenue de la Gare
63400 Chamalières
06 87 20 94 60
info@bcp-conseil.fr
 


Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !