webleads-tracker

Tendances Éco

Elections municipales | Un scrutin dans une étrange ambiance

Elections municipales  | Un scrutin dans une étrange ambiance
Au terme du premier tour de scrutin à Clermont-Ferrand, Olivier Bianchi arrive en tête. Jean-Pierre Brenas est second. Eric Faidy, troisième, reste dans la course. Vers qui ira t-il ?

De l’avis de tous, les élections d’hier se sont déroulées dans une ambiance pesante. Le coronavirus était dans tous les esprits. À se demander si le sens premier des élections municipales était au rendez-vous ?


Les bureaux de vote avaient tous a priori la même allure. Des files d’attente commençant à l’extérieur des bâtiments, des marquages au sol disposés devant les tables où avaient été répartis les bulletins de vote. Des isoloirs ouverts sur l’arrière afin de ne pas donner l’obligation de toucher les rideaux, des assesseurs aux gants blancs touchant à peine les cartes d’électeurs.

Fallait-il maintenir les élections ?

L’annonce jeudi, par le Président, de la fermeture de tous les établissements scolaires ce lundi, puis celle du Premier ministre, samedi soir, ordonnant la fermeture des bars, restaurants et commerces non essentiels à la vie du territoire pour cause de propagation du coronavirus ont interpellés. Pourquoi ces mesures et non pas le report des élections municipales ?

Quoi qu’il en soit le taux de participation s’est effondré. L’abstention a atteint 55 %. Du jamais vu sous la V ème République pour une élection locale à laquelle les citoyens sont attachés.

A Clermont-Ferrand, les résultats sont les suivants : Olivier Bianchi, 38 %, Jean-Pierre Brenas, 20,7 %, Eric Faidy, 15,5 %, Marianne Maximi, 12, 3 %.

Le second tour aura t-il lieu dimanche prochain ? A cette heure, il semble imprudent de se prononcer. Le palais de l’Elysée laisse entendre une nouvelle allocution du Président Macron ce soir ou demain soir.

Hier, sur les plateaux de télévisions l’heure était à une sorte de concorde nationale avec comme seule véritable préoccupation la propagation du virus.



Un article de Marc-Alexis Roquejoffre

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !